Recherche

Comment changer de métier à 30 ans ?

solutions pour changer de métier à 30 ans

Si vous lisez ces lignes, vous êtes probablement perdu à l’approche de la trentaine, mais pas de stress. Être trentenaire et changer de métier n’est pas une fatalité, au contraire. Une reconversion bien menée est gratifiante et épanouissante. Poursuivre et persister dans une activité qui n’est pas satisfaisante est en revanche plus susceptible de procurer un sentiment d’échec. Ne plus être satisfait de la voie professionnelle que l’on a emprunté n’a rien d’exceptionnel. 9 personnes sur 10 pensent à se reconvertir d’après un sondage mené par Nouvelle vie pro en 2019. Vous voyez ? Vous n’êtes pas seul à vous questionner à ce propos. C’est aussi pour cela qu’il existe de nombreux dispositifs en France pour se réinventer professionnellement. Voyons ensemble quelles sont les solutions efficaces pour changer de métier à 30 ans. À la fin de cet article, vous serez forcément rassuré.

 

Comment s’orienter professionnellement à la trentaine ?

s’orienter à 30 ans pour changer de métierL’orientation professionnelle, on l’évoque plutôt à l’adolescence, mais rarement lorsque l’on veut se reconvertir en cours de chemin. Pourtant, il n’est pas si inhabituel de rencontrer des personnes, déjà bien engagées dans leur carrière professionnelle, qui ne se sont jamais posé la question de leur trajectoire. Elles ont suivi une voie sans trop savoir pourquoi et parfois, un beau jour, s’interrogent sur le sens de leurs choix professionnels. C’est peut-être votre cas et c’est peut-être ce qui explique que vous n’êtes pas satisfait de votre emploi à l’approche de la trentaine. Vous cherchez à connaître vos envies professionnelles profondes et c’est normal, d’ailleurs il n’y a pas de mauvaises raisons de changer de métier à 30 ans

Pour s’orienter professionnellement, dans les règles de l’art afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs, nous avons quelques pistes à vous offrir. L’accompagnement est le meilleur moyen de préparer et de réaliser une reconversion de qualité. Vous n’êtes peut-être pas au fait des leviers à actionner pour entreprendre une telle évolution. Il existe pourtant des dispositifs particulièrement adaptés qui permettent de se réinventer en toute sécurité.

Trentenaires, laissez-vous guider vers la bonne reconversion

Afin de changer de métier à 30 ans, le bilan de compétences est une option efficace, peu importe l’avancée de votre réflexion personnelle. Que vous ayez déjà une idée d’orientation ou que la reconversion professionnelle soit votre seule certitude, ce dispositif vous apportera des réponses claires. Il permet notamment de faire le point sur votre situation actuelle :

  • vos envies ;
  • vos besoins ;
  • vos affinités ;
  • vos compétences existantes ;
  • les opportunités présentent sur votre bassin d’emploi.

Cette analyse permet de dégager des pistes limpides d’orientation, mais également de révéler vos besoins de formation si le projet envisagé ne correspond pas encore à votre profil d’emploi. Grâce à des objectifs fixés et des échéances définies, vous achevez votre bilan avec un plan d’action détaillé à mettre en œuvre. Chez Moovéus, nous proposons cette prestation pour vous aider à changer de métier à 30 ans. Notre formule modulaire va cependant au-delà en offrant un bilan sur-mesure pour changer de métier facilement. Le bilan classique est un excellent point de départ, mais un bilan personnalisable permet de répondre parfaitement à votre problématique de reconversion. Le travail effectué tout au long de cette démarche est encadré par un consultant expert qui vous guide vers la carrière qui vous ressemble. 

Ne rêvez plus de liberté, devenez entrepreneur à 30 ans

Si vous n’avez jamais osé entreprendre en dépit de vos idées et vos envies, là encore nous avons des solutions pour vous faire passer à l’acte plus sereinement et changer de métier à 30 ans. Le bilan de compétences n’est pas uniquement destiné à la reprise d’une activité traditionnelle, c’est un dispositif transposable à la reprise ou à la création d’entreprise. Le bilan de compétences entrepreneuriales est sensiblement le même que le classique à l’exception d’être axé sur, devinez quoi… Oui, l’entrepreneuriat !

Réaliser ce bilan mettra en lumière vos capacités à entreprendre et permettra de construire ou confirmer votre projet. Être accompagné au moyen d’un tel dispositif vous offre un cadre pour réfléchir à une stratégie réaliste et réalisable afin de mettre au monde ce projet dont vous avez tant rêvé. Comme son nom l’indique, il permet aussi de vérifier que vous disposez des bonnes compétences et connaissances pour entreprendre. Il révèle si vous êtes prêt ou non à vous lancer. La négative n’est pas déterminante puisque l’objectif du bilan est de proposer des solutions pour mener à bien vos envies professionnelles. Vous serez donc guidé par un consultant vers les formations adéquates qui vous permettront d’exécuter et de réussir votre plan entrepreneurial.

Le financement de l’accompagnement pour se reconvertir à 30 ans

financement pour changer de métier à 30 ansSi vous pensez changer de métier à 30 ans, c’est probablement parce que vous êtes déjà en exercice. Bonne nouvelle, vos années travaillées font gonfler votre budget de formation. Comme certains le pensent durant cette période de doute, vos années d’expériences professionnelles n’auront pas servi à rien jusqu’ici. Connaissez-vous le CPF ? Vous savez, le Compte Personnel de Formation. Toujours pas ? Bon, petit topo rapide. Vos heures effectuées au travail vous permettent de cumuler des euros destinés à financer vos formations professionnelles. Pour connaître ce montant, rendez-vous sur le site www.moncompteformation.gouv.fr. Si vous êtes intéressé, essayez d’en savoir plus sur le compte personnel de formation et vos droits afin de vous qualifier et vous reconvertir. Cet argent disponible peut être dépensé pour financer votre accompagnement et notamment les différents bilans de compétences. Renseignez-vous auprès des organismes concernés tels que Moovéus. 

Soyez maître de votre avenir professionnel, évoluez en obtenant de l’aide. Si la décision de changer de profession à 30 ans n’est admise que si vous en êtes à l’origine, vous n’êtes cependant pas obligé de conduire cette reconversion en solitaire. Se faire accompagner c’est le moyen d’être rassuré et de consolider son projet d’orientation. Alors, n’hésitez pas à saisir cette main tendue. 

 

Les différentes voies pour changer de métier à 30 ans 

Différentes options existent pour effectuer une reconversion professionnelle. Trouver sa voie suppose de connaître l’ensemble des choix possibles et, ça tombe bien, les voici. 

Métamorphoser radicalement sa carrière

La première façon de changer de métier à 30 ans consiste à transformer l’ensemble de son parcours carrière. C’est-à-dire en changeant à la fois de métier et de secteur d’activité. Cette solution est assurément radicale, mais permet de couper efficacement les ponts entre votre vie professionnelle actuelle et votre vie future. C’est une option destinée aux personnes qui sont persuadées de ne pas être à leur place. Elles ne trouvent de sens ni dans les missions allouées à leur fonction ni dans l’économie dans laquelle elle est incluse. Pour donner du sens à son métier, peut-être que l’économie sociale et solidaire est la clé d’une reconversion réussit. 

Se diriger vers une profession et un secteur d’activité inconnu suppose de réapprendre pour maîtriser l’ensemble des compétences, connaissances et pratiques liées à un métier. Il faudra donc vous former pour acquérir les bons savoirs et savoir-faire.

Se spécialiser 

Il est possible de choisir une option plus modérée pour changer de métier à 30 ans, sans pour autant remettre en cause l’ensemble de son parcours professionnel : la spécialisation.

Parfaire ses compétences pour augmenter son expertise dans un domaine précis est un des procédés de spécialisation. Par exemple, prenons une personne qui travaille dans le marketing digital au poste de communicant. Sa spécialisation pourrait l’entraîner vers une profession plus technique comme webdesigner. Autre exemple, un manager qui travaille en entreprise peut devenir consultant en management dans des structures ou auprès de dirigeants. Il devient donc formateur. Dans ces deux cas, le métier initial est les compétences acquises sont utilisées afin d’évoluer professionnellement. Pour changer de métier à 30 ans de cette façon, un ajustement est nécessaire au travers d’une formation, sans pour autant reprendre d’études.

Cela peut paraître étrange, mais ne pas changer de profession est aussi un moyen de se réinventer. Quelquefois, il suffit d’un rien pour retrouver le sens que l’on souhaitait donner à sa carrière. Par exemple, une personne qui enseigne dans des classes d’élèves sans difficulté motrice ou mentale, en collège ou lycée, peut devenir enseignant spécialisé auprès des élèves en situation de handicap. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de changer de métier, c’est la spécialisation auprès d’un public défini qui vient apporter le second souffle tant espéré. 

Entreprendre avec la reprise ou la création d’entreprise

la reprise ou création d’entreprise pour une reconversion à 30 ansPourquoi devenir entrepreneur ? C’est très simple. Avoir le déclic qu’il est temps de changer de métier à 30 ans doit être synonyme de lâcher-prise. Si depuis un moment vous avez l’envie d’entreprendre, il est temps d’agir. Si vous ne le faites pas maintenant, quand vous lancerez-vous ? En plus, comme expliqué plus haut, des dispositifs sont disponibles pour aider les porteurs de projets dans leur démarche. Une information rassurante pour les personnes qui n’osaient pas se jeter seules à l’eau. 

L’entrepreneuriat est typiquement le genre de reconversion qui fait sens. C’est quelque part l’opportunité de choisir un métier passion, si celui-ci constitue un projet réaliste et offre de bonnes perspectives en termes d’accessibilité et de rentabilité. En quête d’indépendance et souvent pour se mettre au service des autres, de plus en plus de personnes changent donc de métier pour devenir entrepreneurs. Qui sait, peut-être que vous aussi vous en ferez bientôt partie. La clé du succès d’un tel projet est de se laisser le temps de réussir, en ne négligeant pas l’accompagnement. 

 

Les solutions pour se reconvertir à 30 ans

La formation est un passage obligé pour changer de voie. Il est important de remettre ses compétences à jour ou d’en acquérir de nouvelles. Sans cela, impossible de repartir sereinement sur de bonnes bases. Nous supposons cependant que retourner sur les bancs de l’école n’est pas ce que vous envisagez. Bon, au moins cette option vous permettrait, à défaut d’avoir perdu vos réductions « - de 25 », de retrouver les tarifs étudiants. Trêve de plaisanterie. Pour changer de métier à 30 ans, vous n’êtes pas obligé de reprendre vos études. Poursuivre votre qualification ou compléter vos compétences peut se faire au moyen de la formation professionnelle continue.

La formation professionnelle continue pour changer de métier à 30 ans

La formation professionnelle continue s’adresse aux personnes déjà actives sur le marché de l’emploi et qui veulent se qualifier pour maîtriser l’ensemble des compétences et pratiques essentielles à l’exercice d’un métier. Ce type de formation est idéal si vous envisagez un changement radical de voie, sans pour autant devoir être trentenaire et étudiant. C’est aussi la solution à privilégier si vous souhaitez compléter ou parfaire vos compétences pour vous reconvertir sans totalement changer votre parcours professionnel. De cette façon, il est possible de développer sa carrière sans reprendre de longues études. La formation professionnelle continue peut prendre plusieurs formes :

  • auto-apprentissage grâce à des MOOCs par exemple, ou bien au travers de formations rapides comme le micro-learning ;
  • les formations professionnelles continues comme le CléA, le TOEIC, la VAE, le TOSA, etc..

La formation professionnelle continue peut se réaliser dans des organismes de formation comme le CNAM. Les connaissances et compétences acquises sont ensuite certifiées au travers d’un titre reconnu par l’État et inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Pour changer de cap et trouver la bonne formation, utilisez le moteur de recherche des certifications professionnelles.

La formation entrepreneur pour se libérer à 30 ans

Faire une formation entrepreneur est une excellente idée pour lancer rapidement son entreprise. Elle permet d’appréhender toutes les étapes afin d’élaborer et structurer un projet le plus solidement possible. Elle permet également de monter en compétences sur des aspects commerciaux, financiers ou juridiques par exemple. Des connaissances primordiales pour savoir gérer une entreprise.

Moovéus propose de se former rapidement à l’entrepreneuriat pour changer de métier à 30 ans avec une formation dédiée. Renseignez-vous pour commencer dès maintenant votre nouvelle vie professionnelle.

Le financement de la formation

Tout comme votre accompagnement, vos formations peuvent être financées grâce à votre compte personnel de formation. Votre budget CPF pourra donc entièrement ou partiellement prendre en charge votre reconversion professionnelle. Pas mal non ?

 

Trentenaires, vous voilà fin prêts à vous affirmer tels que vous êtes dans le monde du travail et changer de métier à 30 ans. Vous connaissez désormais les leviers à actionner pour enclencher votre renaissance professionnelle. Et si vous avez des doutes ou besoin d’un coup de main pour vous propulser vers un avenir plein de promesses, chez Mooveus nous sommes là pour vous guider. Haut les cœurs !