Recherche

Emploi : quelles compétences transversales maîtriser ?

femme forte grâce à ses compétences transversales

Quelles compétences transversales ouvrent de nouvelles opportunités d’emploi ?

Les compétences transversales désigne les connaissances ou savoir-faire maîtrisés par plusieurs corps de métier et applicables à différents environnements et situations de travail. Aussi appelées compétences transverses, compétences transposables, ou encore compétences transférables, le principal est de retenir qu’elles se différencient des compétences techniques, donc à l’expertise métier, par leur caractère adaptable. Une enquête réalisée par RégionJob en 2019 révèle que 96 % des recruteurs considèrent l’importance des compétences transversales sur le CV. Une autre étude menée par le site d’emploi Monster vient détailler davantage ces chiffres en précisant que 52 % des recruteurs considèrent les compétences transverses comme déterminantes à l’embauche d’un candidat. Les actifs ont donc tout intérêt à prendre en compte ces qualifications dans leur plan de formation. Mais comment acquérir ces compétences ? Quelles sont-elles ? Quels sont leurs avantages ? Si vous désirez les développer, vous devez impérativement lire cet article. 

 

Compétences transversales : comment les acquérir ? 

Les compétences transverses peuvent s’acquérir par le biais de formation, mais peuvent aussi être naturelles. C’est-à-dire que certaines personnes disposent naturellement d’aptitudes considérées comme compétences transversales. 

Selon la personnalité de chacun, il est tout à fait possible d’être prédisposé à certains savoir-faire. En fonction des expériences de vie (aussi bien professionnelles que personnelles), une personne peut développer des capacités spécifiques sans forcément être passée par une formation. 

Si en revanche un besoin se fait ressentir, car la compétence transversale souhaitée n’est pas maîtrisée, des formations sont faites pour répondre à cette nécessité. 

 

Pourquoi faire une formation en compétences transverses ? 

Une formation transverse vous permet de développer ou d’acquérir des compétences comportementales et généralistes, utiles à différents secteurs d’activité. La formation en compétences transversales donne ainsi l’opportunité aux actifs et demandeurs d’emploi de se former et de faire valoir ces savoir-faire recherchés en entreprise. 

C’est aussi l’occasion de compléter son bagage professionnel pour se reconvertir ou changer de domaine. Les compétences transversales forment une passerelle entre plusieurs métiers. C’est grâce à l’acquisition de ces nouvelles connaissances transverses, théoriques et pratiques, qu’il est possible de s’orienter vers un nouveau secteur ou une nouvelle profession sans reprendre des études.

Les compétences « transférables » se retrouvent sur diverses offres d’emploi. En fonction du domaine choisi, vous pourrez tomber sur plusieurs annonces pour des fonctions distinctes, mais qui exigent certaines mêmes compétences. C’est à leur présence dans des fiches de poste différentes que l’on repère les compétences transversales. Un conseil, restez vigilant quant aux critères des entreprises sur les offres d’emploi qui vous intéresse. Vous pourrez ainsi identifier quelles sont les compétences transversales que vous devriez travailler pour trouver du travail, changer de métier ou élargir vos horizons professionnels. 

En bref, une formation en compétences transversales est un excellent moyen de sécuriser son emploi en accédant à un plus large marché grâce à de nouveaux savoir-faire maîtrisés, sans pour autant avoir repris un cursus d’apprentissage long. Ces formations permettent également de mettre à jour son profil de compétences afin de rester à la page et de se maintenir dans l’emploi ou de faire évoluer sa carrière. 

Une formation en compétences transverses c’est aussi le moyen de favoriser et faciliter sa mobilité professionnelle. Elle peut permettre de travailler à l’étranger, donc de s’expatrier et d’accéder à un tout nouveau marché de l’emploi. 

Suivre un tel cursus peut aussi donner les bonnes clés et la confiance en soi nécessaire pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ! 

 

Les types de compétences transférables

Il existe de multiples compétences professionnelles

Compétences génériques ou compétences de base

les compétences de base, la fondation pour l’acquisition des compétences transversalesLes compétences de base, aussi appelées compétences génériques, sont l’ensemble des qualités fondamentales à l’acquisition d’autres compétences. C’est donc bien la base, le socle, les fondations sur lesquelles s’appuient les autres compétences pour se développer. Elles sont essentielles aussi bien à la vie personnelle que professionnelle pour qu’un individu puisse être intégré, participer et contribuer à la société. 

Ces compétences s’acquièrent généralement au cours du cycle d’éducation d’une personne et peuvent être maîtrisées avant l’entrée dans la vie active. Il arrive parfois que ces compétences génériques n’aient pas été acquises en totalité et méritent d’être perfectionnées et consolidées, à travers une formation dédiée. Une certification est évidemment délivrée pour valider ce parcours d’apprentissage et apporter la preuve de la maîtrise de ces compétences indispensables. 

Quelques exemples de compétences de base : 

  • lire, 
  • écrire, 
  • calculer, 
  • travailler dans le cadre de règles définies d’un travail en équipe, 
  • travailler en autonomie et à réaliser un objectif individuel, 
  • apprendre à apprendre tout au long de la vie, 
  • maîtriser des gestes et postures ainsi que le respect des règles d’hygiène, de sécurité et environnementales.

Compétences comportementales ou interpersonnelles

les compétences comportementales primordiales en milieu professionnelLes compétences comportementales se définissent plus par les savoir-être que par les savoir-faire. Vous pourrez également entendre parlé de compétences interpersonnelles – une autre appellation pour ces mêmes aptitudes – ce sont toutes les qualités humaines et relationnelles que possède une personne. Dans le monde du travail, ce sont des compétences indispensables pour mener efficacement des projets communs. 

Contrairement aux compétences métier, elles sont difficilement mesurables. Ce n’est pas pour autant qu’elles ne peuvent pas s’acquérir. Elles peuvent, comme toutes les compétences, être travaillées. Bien qu’il soit complexe d’identifier précisément le niveau de compétences interpersonnelles d’un individu, il est possible d’évaluer leur mise en pratique dans des situations professionnelles données. De ce fait, les formations en compétences comportementales peuvent dispenser des certifications sur cette base d’évaluation. Les actifs peuvent ainsi faire valoir ces qualités dans leur candidature. 

Les recruteurs analysent souvent le degré de savoir-être lors de l’entretien, car c’est en face à face qu’il est facile de déceler les qualités relationnelles d’une personne. C’est pourquoi l’attitude du candidat est finement analysée lors de cette entrevue professionnelle, il est donc capital d’adopter une bonne posture. Les compétences comportementales pourront également être évaluées par les recruteurs grâce à des tests de personnalité et de capacité ou encore en appelant les références données par le candidat. 

Quelques exemples de compétences interpersonnelles : 

  • respect, 
  • adaptabilité, 
  • empathie, 
  • écoute,
  • audace,
  • curiosité,
  • esprit d’entrepreneuriat,
  • gestion du stress.

Compétences cognitives

les compétences cognitives intéressent les recruteursLes compétences cognitives font également partie des compétences transversales, elles se rapportent à la fonction de l’esprit et sont donc aussi difficilement mesurables. Ce sont en premiers lieux ces capacités qui nous permettent de passer à l’action, car elles concernent tout ce qui est en lien avec nos sens et notre intellect (perception, attention, mémoire, motricité, langage, raisonnement).

Si une personne fait état d’un trouble cognitif, elle peut être touchée par exemple par la dysphasie, un trouble moteur, un trouble de l’attention, un trouble de la mémoire ce qui altère ses compétences cognitives. S’il est possible de présenter des défaillances, il est aussi possible de travailler ces qualités pour les développer et les renforcer. Certaines de ces compétences se distinguent parfois des autres au fil du temps, car selon les prédispositions de chacun ces qualités peuvent être plus ou moins accrues d’un individu à l’autre. 

Même si ces capacités sont intrinsèquement liées à chaque personne, il est possible de se former pour en accroître et consolider certaines, par exemple avec l’apprentissage des langues. Dans le monde professionnel, les compétences cognitives permettent une efficacité et zone d’action plus importante, ce qui permet d’optimiser les résultats et d’atteindre plus rapidement des objectifs. 

Quelques exemples de compétences cognitives : 

  • résolution de problème, 
  • capacités linguistiques, 
  • mémoire visuelle, auditive ou contextuelle, 
  • réactivité, 
  • capacité d’attention focalisée, 
  • planification, 
  • vitesse de traitement et d’exécution,
  • flexibilité face au changement.

Compétences organisationnelles

les compétences organisationnelles sont indispensables en entrepriseLes compétences organisationnelles rassemblent toutes les qualités permettant une gestion optimale des ressources à disposition dans le but de produire des résultats dans un délai défini. Elles permettent donc de réussir aussi bien « l’action organisée » que d’agir sur « l’organisation de l’action » ce qui permet de contrôler, de protéger, d’améliorer les conditions de travail afin de mener correctement les actions à leur terme. 

Dans le cadre professionnel, les compétences organisationnelles maîtrisées par un individu doivent être exercées au profit de la structure employeuse. Elles s’acquièrent aussi bien par le biais de formations que par l’expérience professionnelle et individuelle. 

Quelques exemples de compétences organisationnelles les plus recherchées : 

  • coordonner, 
  • administrer, 
  • gérer, 
  • polyvalence, 
  • gestion du temps.

 

Les meilleures compétences transverses à maîtriser

Certaines compétences transversales sont plus recherchées que d’autres. Attention cependant à ne pas prendre cette affirmation pour un fait avéré dans toutes les situations. Prenez toujours garde à comprendre le contexte de votre problématique afin d’identifier les compétences transverses les plus utiles à votre projet professionnel. Si vous êtes en recherche d’emploi ou en reconversion professionnelle, cette liste peut vous aider. Si vous désirez évoluer en interne de votre entreprise, vous devrez plutôt vous renseigner auprès du service RH ou de votre employeur pour connaître les besoins en compétences transverses de votre entreprise. 

Liste des compétences transversales parmi les plus recherchées ou les plus indispensables

Connaître les compétences transversales les plus sollicitées en entreprise permet d’assurer une certaine efficacité à votre candidature. 

Répondre aux critères de nombreuses entreprises est un bon moyen de sécuriser votre recherche d’emploi, mais ce n’est pas forcément la solution idéale pour décrocher un poste qui répond parfaitement à vos attentes. Et oui, cette stratégie se focalise sur les entreprises et non plus sur vos besoins à vous. Sauf que si vous êtes en cours de reconversion, vous désirez très probablement vous sentir plus satisfait et épanoui au travail. Veillez de ce fait à ne pas vous oublier lorsque vous postulez. 

Maîtriser et insérer certaines des compétences les plus recherchées est donc une bonne stratégie si, et seulement si, vous ne vous focalisez pas uniquement sur ces compétences transverses. Plus elles sont prisées plus elles sont répandues sur les CV et ne vous permettent pas de faire la différence parmi les autres candidats.

Piochez donc dans les compétences transverses recherchées pour exploiter celles qui vous seront vraiment utiles et nécessaires et non l’ensemble de ces dernières.

Voici la liste (non exhaustive) des compétences transversales recherchées par les recruteurs :

  • pratiquer une langue étrangère comme parler anglais, allemand, espagnol, russe, etc. (compétence cognitive) ;
  • savoir utiliser les outils numériques dans le cadre professionnel (compétence de base) ;
  • avoir l’esprit d’équipe, savoir collaborer (compétence comportementale) ;
  • être autonome (compétence comportementale) ;
  • avoir une capacité d’adaptation (compétence comportementale) ;
  • avoir un esprit de synthèse et de méthodologie (compétence cognitive) ;
  • disposer d’une aisance rédactionnelle (compétence cognitive) ;
  • savoir communiquer avec les autres (compétence de base) ;
  • être organisé (compétence organisationnelle) ;
  • savoir prendre des initiatives (compétence organisationnelle) ;
  • savoir négocier et persuader (compétences cognitives) :
  • être créatif (compétence cognitive) ;
  • avoir une capacité d’analyse (compétence cognitive).

L’une des façons de vous distinguer de vos concurrents sur le marché de l’emploi est d’indiquer sur votre CV la certification obtenue qui apporte la preuve de votre maîtrise des compétences transversales prisées et mentionnées. Bon nombre de candidats ne possèdent pas de titre pour faire reconnaître ces savoir-faire particuliers. Faites la différence grâce à un ou plusieurs certificats reconnus et valorisez vos compétences !

Liste des compétences transverses et formations qui surprendront les recruteurs

Afin de contrebalancer les compétences transversales concurrentielles, vous pouvez (devriez) acquérir des compétences transversales plus rares, mais tout aussi utiles, dans plusieurs domaines ou à plusieurs métiers. 

Les recruteurs sont sensibles à la singularité. S’ils ne cherchent pas tous le mouton à 5 pattes, ils attendent toutefois des candidats qu’ils se différencient. De cette façon les entreprises peuvent plus facilement se décider et statuer sur un profil parmi plusieurs candidatures similaires. 

Se former et certifier des compétences transverses plus rares est un moyen de sortir du lot. Voici la liste (non exhaustive) des compétences transversales qui pourraient surprendre les recruteurs :

  • prise de décision (compétence organisationnelle) ;
  • prise de parole en public (compétence comportementale) ;
  • manager de façon collaborative (compétence organisationnelle) ;
  • savoir travailler sous pression (compétence organisationnelle) ;
  • savoir résoudre des problèmes (compétence cognitive) ;
  • savoir résoudre des conflits (compétence comportementale) ;
  • savoir faire preuve d’intelligence émotionnelle, gestion des émotions aussi bien personnelles que d’autrui (compétence comportementale) ;
  • avoir confiance en soi (compétence comportementale) ;
  • avoir le sens des responsabilités (compétence comportementale) ;
  • capacité à prioriser des tâches (compétence organisationnelle) ;
  • capacité d’autoévaluation (compétence cognitive) ;
  • maturité d’esprit (compétence cognitive) ;
  • tolérance (compétence comportementale) ;
  • dextérité manuelle, minutie (compétence cognitive). 

Rappelez-vous que la qualité doit toujours primer sur la quantité. Nous vous apportons de nombreux exemples, ne les mettez pas tous sur votre candidature, d’abord cela semblera suspect et l’important est de mentionner vos qualités réelles qui pourront être prouvées (par un diplôme, par vos références ou par vos résultats).

Les compétences transversales sont donc des atouts considérables pour faire évoluer votre parcours carrière. De plus en plus reconnues sur le marché de l’emploi, elles n’en restent pas moins un critère récent à l’embauche. Les formations spécialisées en cursus transverses sont encore rares. Heureusement, Moovéus a pris les devants et s’est lancée dans l’accompagnement et la formation transverse des actifs. Vous souhaitez vous former sur des compétences transversales particulières ? Prenez contact, en plus toutes nos formations sont éligibles au CPF !