Recherche

Faire un CV anglais : 10 éléments à ne pas oublier | Part. 2

10 éléments indispensables pour faire un CV en anglais

Voici la seconde partie de ce dossier pour faire un CV anglais impeccable grâce à 10 éléments indispensables. Vous allez pouvoir découvrir les 4 derniers points pour réaliser une candidature  efficace et adaptée au marché de l’emploi anglophone et international. Vous apprendrez également en fin d’article à organiser votre CV en anglais selon vos objectifs. Avec un curriculum vitae en anglais complet et structuré, vous augmentez vos chances d’être repéré par les recruteurs ! 

 

Les éléments qu’il faut absolument retrouver sur un CV en anglais 

Voilà où nous étions arrêtés dans la première partie de ce dossier. Pour rappel, les 6 premiers éléments indispensables pour faire un CV anglais sont :

  • le titre (title),
  • l’état civil (personal details),
  • les objectifs professionnels (career objective),
  • les formations (education & training),
  • les expériences professionnelles (employment experience),
  • les compétences (core & professional skills).

Découvrons sans plus tarder comment compléter le reste des points primordiaux pour faire un CV anglais. 

7 : Key Achievement (réussites, résultats)

réussites et succès pour faire un CV en anglaisLa voici, la voilà notre catégorie dédiée à vos réalisations. Cette section est particulièrement utile puisqu’elle permet de faire un CV anglais en mettant en valeur toutes vos réussites, professionnelles ET académiques. 

Une fois encore, pour rendre plus clair votre document nous vous conseillons de diviser cette rubrique en deux parties (si vous avez des informations dans chacune d’elle, sinon ne faites pas de distinction) : “professional achievement” et “academic achievement”.

Professional achievement (réussites professionnelles)

Pour ce qui est de la présentation, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez lister vos réussites professionnelles par ordre antéchronologique comme pour vos expériences ou alors par ordre d’importance (des réussites les plus probantes pour le poste visé aux moins significatives). Quel que soit votre choix, chacune de vos réalisations doit contenir des informations clés pour les légitimer et les situer dans votre parcours.

Vous devez donc indiquer à quelle expérience professionnelle la réussite citée est associée. Pour ce faire, renseignez les mêmes informations que pour les expériences. Le seul point de divergence se trouve dans la partie description. Vous n’allez pas exposer vos fonctions, mais détailler vos responsabilités, vos actions, les résultats que vous avez obtenus, vos objectifs atteints, etc., avec des chiffres, ou toutes autres données qui appuient vos dires. 

Academic achievement (réussites académiques)

Que ce soit au cours de votre parcours universitaire ou durant un cursus continu, vos réussites académiques sont tout aussi représentatives de votre efficacité et de votre détermination que vos réussites professionnelles. 

Pour les mettre en avant, employez le même procédé que pour vos succès professionnels. Indiquez à quel diplôme ou titre la réussite est associée et décrivez-la. Présentez vos notes d’examen, vos mentions, vos bourses obtenues, vos recherches, vos résultats, vos stages s’il y en a eu, vos parutions et publications, tout ce qui peut rendre compte de votre implication dans vos études. 

8 : Interests (centres d’intérêt) ou Miscellaneous (Divers)

les loisirs pour faire un CV en anglais qui plaît aux recruteursQu’importe son appellation, cette section est très appréciée des recruteurs anglophones. Pourtant délaissée dans les recrutements français, la rubrique des loisirs et autres activités est représentative du dynamisme et des valeurs d’un candidat au Royaume-Uni ou aux États-Unis. Attention toutefois à bien rester dans le cadre professionnel et de ne pas s’éparpiller vers des centres d’intérêt saugrenus ou inappropriés. 

Pour trier ce qui peut être mentionné ou pas, répertoriez d’abord vos activités et classez-les dans deux catégories : “Extracurricular activities” qui sont les activités extrascolaires (vos engagements et passe-temps au moment de votre formation) et “Extra-professional activities” qui sont les activités extra-professionnelles (vos engagements et passe-temps au moment de votre entrée dans la vie active). 

Ensuite, si vous avez un certain nombre d’activités, repérez celles qui ont un véritable intérêt à être mentionnées dans votre candidature : bénévolat, mentorat, sport de haut niveau, musique, dessin, etc.. 

En revanche, évitez à tout prix les tournures bateaux que l’on voit régulièrement dans les CV français du type :

  • musique, 
  • lecture,
  • sorties,
  • voyages.

L’important lorsque vous indiquez une activité c’est de lui donner de la substance. Détaillez vos activités en apportant des précisions (type d’engagement associatif, oeuvres/artistes appréciés, nature du mentorat, etc.). Si vous souhaitez mentionner le voyage, surtout ne l’évoquez qu’en cas d’expérience significative, pas pour décrire vos dernières vacances touristiques. Par exemple si vous avez étudié à l’étranger ou avez été expatrié, indiquez la durée et les objectifs de votre voyage ainsi que le pays de destination. Vous pouvez également expliquer ce que votre voyage vous à apporter afin de montrer votre capacité à prendre du recule et à tirer des leçons.

9 : Languages skills (compétences en langues étrangères)

Vous ne pouvez pas faire un CV anglais sans inclure cette section à votre candidature. Si vous désirez trouver du travail dans un pays anglophone ou travailler avec des entreprises étrangères, cette rubrique permet aux recruteurs de saisir votre niveau de langue et d’avoir un aperçu de l’ensemble de vos compétences linguistiques.

Vous pouvez déjà mentionner le fait que vous parlez couramment le français, puisque c’est votre langue natale. Puis, indiquez bien évidemment votre niveau d’anglais et d’autres langues que vous maîtrisez s’il y en a plusieurs. 

Pour introduire vos compétences linguistiques, vous pouvez utiliser des formules comme :

  • “mother tongue” (langue maternelle),
  • “bilingual” (bilingue),
  • “fluent in” (niveau courant),
  • “moderate” (niveau intermédiaire),
  • “basic” (niveau de base/débutant).

Le niveau de langue : point de vigilance pour faire un CV anglais 

Attention toutefois à cette catégorie. Elle doit être renseignée de façon exhaustive pour ne laisser planer aucun doute sur votre niveau linguistique. Pour chacune des langues évoquées, précisez quel est votre niveau à l’écrit et à l’oral de façon claire. Le but est de renseigner un niveau juste et objectif. Même si votre langue maternelle est le français, vous n’avez peut-être pas le même niveau à l’écrit qu’à l’oral. Ce sont des détails extrêmement importants pour trouver un emploi à l’étranger ou pour travailler avec des entreprises internationales. Par exemple, si l’emploi exige un français écrit impeccable et un anglais parlé irréprochable pour échanger fluidement avec des clients spécifiques, vous devrez mettre en avant votre niveau de maîtrise de ces deux aspects. 

Une erreur fréquente à ne pas commettre consiste à affirmer posséder un niveau d’anglais “bilingue”. Il est tout à fait possible que ce soit vraiment le cas, mais veillez à ne pas être trop ambitieux ou subjectif vis-à-vis de vos acquis. Être bilingue en anglais suppose de savoir parler la langue comme un locuteur natif, si ce n’est pas le cas les recruteurs risquent de s’en apercevoir, surtout si votre candidature comporte des fautes où des erreurs.

Découvrez les 4 erreurs récurrentes et fatales à ne pas commettre pour faire un CV anglais réussi !

Comment renseigner son véritable niveau de langue ? 

Il existe des tests linguistiques qui permettent d’obtenir un score de niveau de langue reconnu dans les entreprises françaises et internationales. C’est le meilleur moyen d’apporter la preuve de sa maîtrise. 

Concernant l’anglais, vous pouvez vous tourner vers le TOEIC. C’est une formation, un test et une certification sur les compétences en compréhension et expression écrites et orales dans un contexte professionnel. À la fin de votre examen, les résultats obtenus se traduisent en score. Ce score vous classe dans une catégorie de niveau entre le A1 (le plus bas) et le C1 (le plus haut). Ces catégories sont officielles et apportent la preuve de votre maîtrise linguistique. Vous pouvez ensuite indiquer sur votre CV votre niveau d’anglais comme ceci :

  • niveau d’anglais compréhension orale et écrite :  B2
  • niveau d’anglais expression orale et écrite : C1

Lisez notre article pour en savoir plus sur l’utilité, les modalités et le passage du TOEIC

Pour ce qui est du français, il existe le Certificat Voltaire. Il permet d’obtenir une notre certifiant votre niveau de langue. 

Si vous avez besoin de certifier votre niveau dans d’autres langues, vous pouvez lire notre guide sur les formations langues étrangères

10 : Personal References (personnes référentes)

Cette section n’existe pas dans les curriculum vitae français. C’est en revanche l’une des rubriques les plus importantes pour faire un CV anglais. Si une place privilégiée est accordée aux références en Grande-Bretagne plus qu’aux États-Unis, elles restent une catégorie indispensable aux recruteurs anglophones pour vérifier les informations transmises dans la candidature. La grande majorité des entreprises anglo-saxonnes prennent le temps de contrôler ces renseignements, il convient donc de dire uniquement la stricte vérité, sans enjoliver son parcours pour obtenir le poste. 

Cette section doit apparaître à la fin de votre candidature. Elle contient au minimum les coordonnées de deux contacts professionnels pouvant attester de vos expériences ou de vos diplômes. Le nombre recommandé reste une référence pour chaque emploi et niveau de diplôme (un ancien employeur et un ancien professeur par exemple).

Pour présenter cette rubrique, indiquez le nom, le poste, l’entreprise, le numéro de téléphone et l’adresse mail de la personne référente. Renseignez éventuellement l’expérience ou le diplôme auquel se rapporte le contact. N’oubliez pas d’informer les personnes citées d’un éventuel appel.

Si vous ne souhaitez pas fournir les coordonnées de vos référents sur votre CV vous n’êtes pas obligé. Gardez cependant cette catégorie et faites part aux recruteurs que ces informations sont disponibles sur demande en insérant cette phrase : “References available upon request.”. 

 

Faire un CV anglais : le point fondamental de la structuration

Pour terminer ce mode d’emploi sur les éléments à ne pas oublier pour faire un CV anglais, il est important de parler de l’organisation et de la structuration de la candidature. Même si ce n’est pas un “élément” à proprement parler c’est un aspect capital du curriculum vitae en anglais. Plus votre document sera clair, plus vous aurez de chance de retenir l’attention des recruteurs. 

Alors, comment faire un CV anglais organisé et structuré aux petits oignons ? 

D’abord, sachez qu’il n’y a pas une seule et unique façon de s’y prendre pour ordonner une candidature. Tout dépend de vos objectifs et de vos projets. Voici 3 manières de faire un CV anglais hiérarchisé. 

Faire un CV anglais fondé sur les compétences

Il existe diverses astuces pour pallier les manques dans les curriculum vitae. Orienter sa candidature sur les compétences est un excellent moyen de contourner le manque ou l’absence d’expérience professionnelle par exemple.

Admettons, vous n’avez pas ou que peu d’expériences professionnelles dans le domaine que vous visez (pas forcément dans toute votre carrière), mettre en avant les compétences leur donnent plus d’importance et apporte à votre candidature de la substance, malgré le fait que vous ne soyez pas spécialement expérimenté sur le terrain. 

Pour faire un CV anglais qui repose sur vos compétences, organisez votre document comme suit :

  • titre,
  • état civil,
  • objectifs professionnels,
  • compétences (de base, comportementales, transversales, techniques, linguistiques),
  • réussites et résultats,
  • formations,
  • centres d’intérêts et loisirs,
  • expériences (si vous en avez quelques-unes, même si elle n’ont pas de rapport avec le poste visé),
  • références. 

Faire un CV anglais établi chronologiquement

Faire un CV en anglais par ordre chronologiqueÀ l’inverse du format précédent, l’organisation chronologique est à privilégier lorsque vous avez assez d’expérience dans le secteur ciblé et que vous candidatez à une offre d’emploi qui exige certaines années d’expérience. L’objectif est donc de vous distinguer de vos concurrents grâce à vos expériences professionnelles.

Pour ce faire, listez l’ensemble de vos expériences – en valorisant les plus importantes et pertinentes pour obtenir le poste – de la plus récente à la plus ancienne (par ordre antéchronologique donc). Cette hiérarchisation permet au recruteur de situer plus facilement où vous en étiez avant de postuler.  

Pour faire un CV anglais qui repose sur vos expériences, organisez votre document comme suit :

  • titre,
  • état civil,
  • objectifs professionnels,
  • expériences (si vous en avez quelques-unes, même si elles n’ont pas de rapport avec le poste visé),
  • compétences (de base, comportementales, transversales, techniques, linguistiques),
  • réussites et résultats,
  • formations,
  • centres d’intérêts et loisirs,
  • références. 

Dans cette classification, les sections “compétences” et “formations” sont à insérer dans l’ordre qui vous semble le plus judicieux. 

Faire un CV anglais axé sur le cursus académique

Ce format est beaucoup plus rare, car il est préconisé pour la recherche d’emploi dans des domaines très spécifiques. Il consiste à prioriser vos formations pour mettre en valeur votre parcours académique. Si vous désirez travailler dans un cabinet d’avocat, dans l’enseignement universitaire ou encore dans la recherche, ce format est à privilégier. Choisissez cet ordonnancement uniquement si vos études sont indispensables à l’exercice de votre profession et que vos formations y sont étroitement liées. 

Pour faire un CV anglais qui repose sur votre parcours académique, organisez votre document comme suit :

  • titre,
  • état civil,
  • objectifs professionnels,
  • formations,
  • expériences (si vous en avez quelques-unes, même si elles n’ont pas de rapport avec le poste visé),
  • compétences (de base, comportementales, transversales, techniques, linguistiques),
  • réussites et résultats,
  • centres d’intérêts et loisirs,
  • références. 

Dans cette classification, les sections “expériences” et “compétences” sont à insérer dans l’ordre qui vous semble le plus judicieux et pertinent. 

 

Vous voilà fin prêt à postuler auprès des entreprises anglophones, dans des multinationales ou dans n’importe quelle entreprise ou à n’importe quel poste nécessitant la maîtrise de la langue anglaise. Pour aller plus loin, découvrez les meilleurs exemples de CV en anglais, avec en bonus deux modèles pour traiter le CV en anglais britannique et en anglais américain