Recherche

Peur de parler en public : 8 conseils pour y parvenir

homme qui a peur de parler en public

Maîtrisez votre peur de parler en public en suivant ces 8 conseils

D’après une étude menée par Yougov, la peur de parler en public arrive en 3ème position dans la liste des phobies. Elle concerne près de 75 % de la population mondiale. Pourtant, dans la sphère privée, mais surtout en entreprise, il n’est pas rare d’être confronté à la prise de parole. Que ce soit pour commenter des résultats en interne ou pour présenter un projet lors d’une intervention ou durant un salon professionnel par exemple. Si la peur de vous exprimer à l’oral devant un auditoire ne peut pas disparaître du jour au lendemain, il est tout de même possible de la maîtriser avec quelques techniques à mettre en place pendant le discours, mais aussi en amont. Car oui, une bonne prise de parole en public se prépare. Voyons comment.

Comment anticiper pour gérer la peur de prendre la parole en public ?

Si vous souffrez de votre timidité ou que vous vous sentez jugé lorsque vous vous exprimez devant plusieurs personnes, vous savez certainement qu’une bonne intervention se prépare à l’avance. Certains blocages liés à la peur de prendre la parole en public demandent même un travail individuel sur le long terme, afin de développer votre confiance en vous, votre aisance et voir le stress diminuer peu à peu.

Dans tous les cas, des techniques qui vous permettront de réduire au maximum votre peur de parler en public existent. Pour être efficaces, elles doivent être mises en place au moins quelques jours avant l’épreuve tant redoutée.

Conseil n° 1 : faites un repérage du lieu d’intervention

se familiariser avec les lieux de la prise de parole en publicRepérer l’endroit dans lequel votre allocution va avoir lieu est une démarche très efficace, qui fait appel à la visualisation. En effet, une part du stress que vous ressentez est générée par l’inconnu. C’est une réaction tout à fait humaine que vous pouvez éloigner en réduisant au maximum les éléments méconnus.

Conseil n° 2 : entraînez-vous, et recommencez pour contrôler la peur de parler en public

S’entraîner plusieurs fois avant de prendre la parole en public est essentiel. C’est le moyen le plus efficace d’intégrer la trame du discours dans votre esprit. Aussi, même si vous intervenez sur une thématique que vous maîtrisez, n’hésitez pas à vous mettre dans des conditions quasi réelles. Pour repérer vos tics de langage ou les moments de l’intervention où vous n’êtes pas à l’aise, vous pouvez vous placer devant un miroir. 

Enfin, faites intervenir votre entourage. Demandez à un collègue ou à un ami de donner son avis le plus objectif possible sur votre présentation. Puis, entraînez-vous à nouveau pour travailler sur ces petits détails. Cela vous aidera à contrôler votre peur de parler en public.

Conseil n° 3 : préparez un support pour guider l’intervention

support pour éviter la peur de parler en publicDisposer d’un support de présentation permet de structurer votre intervention et de susciter l’intérêt de l’auditoire, grâce à un propos bien construit, organisé et fluide. En effet, un discours se doit d’être logique pour capter et maintenir l’attention de l’audience.

C’est également un filet de sécurité pour vous. Si vous n’avez pas de structure sur laquelle vous appuyer, vous risquez de rapidement perdre le fil, et de vous créer du stress supplémentaire.

Face à la peur de parler en public, pouvoir se référer à une trame est une aide précieuse. Attention, ce support doit être à la fois hiérarchisé et concis pour vous permettre d’improviser si cela est nécessaire. Son objectif est de vous remettre sur les rails quand vous commencez à perdre le fil. 

Concrètement, il peut prendre la forme d’une petite fiche sur laquelle vous noterez les grandes parties de votre présentation de différentes couleurs, ainsi que quelques mots-clés essentiels par exemple.

Conseil n° 4 : combattez le stress avec des exercices de relaxation

Autrement appelé trac, le stress que l’on peut ressentir avant de prendre la parole devant un public est une réaction tout à fait normale, qui peut même nous pousser à nous surpasser. Le stress est l’expression d’une appréhension, d’une peur d’être jugé ou de décevoir. En soi, rien d’incontrôlable donc, à condition de ne pas le laisser nous submerger. 

Pour ne pas se laisser envahir par le « mauvais » stress, il existe quelques techniques qui doivent devenir des habitudes si vous devez régulièrement parler en public

Les méthodes développées autour de la relaxation sont très efficaces. La respiration abdominale est un bon exemple, puisque vous pouvez y avoir recours dès que vous en avez besoin, avant ou pendant votre prise de parole. Lorsque vous sentez le stress monter, inspirez profondément par le nez en tout en rentrant le ventre, puis expirez lentement par la bouche en le faisant gonfler. Prêtez attention à votre souffle et au mouvement de votre ventre. Cet exercice permet de respirer en pleine conscience, pour vous détendre et vous reconcentrer. 

Comment libérer sa prise de parole pour apprivoiser la peur de parler en public ?

Si anticiper une intervention permet de prendre le contrôle sur votre peur de parler en public, quelques conseils à mettre en place sur le moment peuvent également vous servir. 

Dans le même temps, la plupart de ces conseils permettent aussi de transmettre efficacement votre message et de convaincre vos interlocuteurs. De quoi vous mettre en confiance et voir la peur de parler en public s’éloigner petit à petit.

Conseil n° 5 : exprimez votre stress ou votre malaise dès le départ

C’est une technique qui peut sembler maladroite. Pourtant, elle s’avère efficace pour désamorcer une situation stressante. Bien entendu, cela dépend du contexte, mais dans de nombreux cas, il vaut mieux être honnête et avouer qu’il s’agit d’un exercice difficile pour vous, plutôt que d’essayer de dissimuler vos réactions. Si vous êtes très stressé, vos interlocuteurs risquent dans tous les cas de s’en rendre compte rapidement. 

En exprimant votre malaise, vous créez ainsi de l’empathie auprès de votre auditoire. Dans la grande majorité des cas, vous n’aurez en face de vous que des personnes bienveillantes qui comprendront votre peur de parler en public.

Conseil n° 6 : travaillez votre expression orale

travailler l'élocution pour la prise de parole en publicL’expression orale se compose de plusieurs éléments complémentaires : le vocabulaire, l’élocution, mais aussi le rythme du discours

En ce qui concerne le vocabulaire, le plus important est de vous adapter à votre audience. Pour que le message soit transmis, il doit passer par le bon canal. 

Par exemple, si vous êtes un expert technique et que vous vous adressez à des commerciaux, il faudra faire un effort de traduction et bannir le jargon. Dans l’ensemble, utilisez un vocabulaire riche, varié et en lien avec la thématique abordée

L’élocution (ou diction) se travaille avec quelques exercices de prononciation. Le jour J, cela permet d’éviter les mots de liaison parasites comme « donc », « voilà », ou encore « euh ». Avec un peu d’entraînement, vous parviendrez à poser votre voix et à ne pas craindre les moments de silence.

Ces « temps morts » sont d’ailleurs ce qui permet de rythmer le discours. N’hésitez donc pas à intégrer quelques silences pour laisser le temps à votre public d’intégrer les informations. De même, essayez de ne pas parler trop vite.

Conseil n° 7 : soignez votre communication non verbale

La communication non verbale représente l’ensemble des signaux que l’on renvoie lorsque l’on communique, en dehors des mots prononcés. Elle est complémentaire à la communication orale. Le non verbal se compose, entre autres, de : 

  • l’intonation ; 
  • la gestuelle ; 
  • le regard ; 
  • la posture. 

La communication non verbale est extrêmement importante. Elle peut aider l’interlocuteur à comprendre ce que vous lui présentez, mais aussi le perdre si elle renvoie des signaux négatifs. Voici quelques conseils pour travailler votre communication non verbale et gagner en crédibilité

Tout d’abord, veillez à garder vos 2 pieds bien ancrés sur le sol. Vous aurez non seulement un meilleur équilibre, mais vous renverrez aussi l’image de quelqu’un d’assuré et qui n’a pas peur de parler en public.

Ensuite, regardez l’ensemble de votre assistance. Si cela est trop difficile au départ, vous pouvez commencer par regarder quelques personnes au premier rang, qu’il s’agisse de collègues ou de personnes qui vous paraissent bienveillantes. Puis, projetez votre regard plus loin afin d’inclure l’ensemble des participants. 

Enfin, assurez-vous de parler assez fort pour être entendu du fond de la salle. Cela peut sembler évident, mais avoir une voix qui porte est un exercice difficile lorsque l’on a peur de parler en public

Conseil n° 8 : encouragez les échanges avec le public

Un temps de questions-réponses est généralement organisé à la fin de l’intervention. Ce moment est parfois attendu par les personnes ayant peur de parler en public. Il permet à l’orateur de ne plus être le centre de l’attention. 

échanger pour contrer la peur de parler en public

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’exercice, essayez de pallier l’angoisse du long silence qui survient après avoir demandé « avez-vous des questions ? ». Pensez à rebondir sur une information précise et importante de votre présentation. De cette manière, vous vous assurerez que tout le monde l’a bien intégrée et vous encouragerez aussi les échanges. Si le sujet s’y prête, sélectionnez une information qui amène à débattre. 

Par ailleurs, les échanges peuvent aussi intervenir tout au long de votre présentation. Ces moments durant lesquels vous recueillez les questions du public peuvent vous permettre d’adopter une posture d’apprenant, et donc de vous mettre en confiance. Pour cela, n’hésitez pas à faire des pauses durant votre intervention et adressez-vous à l’ensemble des participants pour leur demander s’ils ont bien compris. Mieux encore, proposez-leur un petit questionnaire d’étape.

La prise de parole en public est bien souvent un passage obligé de la vie professionnelle. Pour dépasser votre peur de parler en public, et peut-être bientôt prendre du plaisir à discourir, il n’y a qu’une solution : vous lancer ! Avec de l’entraînement, vous gagnerez peu à peu en assurance. Vous vous exprimerez de plus en plus facilement.

 

Besoin d’aide pour apprendre à gérer votre peur de parler en public ? Contrôlez et maîtrisez cet exercice comme un pro grâce à la formation prise de parole en public éligible au financement CPF. Vérifiez votre budget et lancez-vous pour faire évoluer vos compétences !