Recherche

Faire un CV en anglais : 10 éléments à ne pas oublier | Part. 1

les 10 éléments pour faire un CV en anglais

L’anglais est parlé dans 94 pays et compte 1,132 milliard de locuteurs, c’est la « lingua franca », c’est-à-dire la langue de référence utilisée par les groupes ayant des langues natives différentes. La langue anglaise est donc incontournable puisque c’est la langue des affaires. Si vous envisagez de poursuivre votre carrière à l’étranger ou en étroite collaboration avec des locuteurs étrangers, vous avez probablement besoin d’un coup de main pour votre candidature. Savoir faire un CV en anglais n’est pas inné, surtout lorsque l’on a l’habitude des curriculum vitae à la française. Les candidatures anglaises et françaises sont différentes sur un certain nombre de points. C’est pourquoi il est important de connaître les éléments indispensables au CV anglais pour ne pas postuler avec un document inadapté. Découvrez quelles sont les informations à ne pas oublier et comment organiser votre candidature en anglais pour retenir l’attention des entreprises anglophones dans notre dossier en 2 parties.

 

Précisions post-lecture avant de commencer à faire un CV en anglais

Une chose est primordiale avant de faire un CV en anglais : savoir distinguer la candidature en anglais britannique et en anglais américain. Si vous ne faites pas cette différence, vous ferez d’emblée des erreurs de langue fatales pour un CV anglais et passerez à côté du poste que vous convoitez. 

Notez bien que si vous cherchez un emploi au Royaume-Uni, en Irlande, en Australie ou en Nouvelle-Zélande vous devrez postuler en anglais britannique. Si vous candidatez aux États-Unis ou au Canada, il faudra faire un CV en anglais d’Amérique. 

Les conseils que nous apportons dans cet article sont applicables aux CV en anglais de Grande-Bretagne et des États-Unis. Lorsque certains détails diffèrent d’une candidature à une autre, nous mentionnons comment vous devez vous y prendre selon le pays anglophone dans lequel vous désirez postuler. Vous serez donc guidé pour ne pas confondre ces deux variations linguistiques. 

Pour être sûr de ne passer à côté d’aucune erreur, prenez comme modèle l’un de nos exemples de CV en anglais. Vous comprendrez visuellement quelle différence existe entre les candidatures britannique et américaine.

 

Les éléments qu’il faut absolument retrouver sur un CV en anglais 

1 : Title (titre)

Pour faire un CV en anglais, le premier élément à faire apparaître et à ne pas oublier est l’intitulé de votre fonction. Il est placé en haut de votre document et indique le nom du poste pour lequel vous postulez. Pour ce faire, vous devez chercher l’équivalent de votre métier en anglais. L’idéal pour le titre est de l’introduire par « Application for » qui se traduit par « Candidature pour ». Vous n’avez plus qu’à insérer le nom anglais de votre profession à la suite. 

Si vous ne postulez pas en candidature spontanée en anglais, vous répondez probablement à une offre d’emploi. Regardez dans l’annonce le ou les terme(s) utilisé(s) pour qualifier le poste en question. Reprenez ensuite le ou les terme(s) dans votre titre. De cette façon, vous serez sûr d’employer les bons mots. 

2 : Personal Details (état civil)

les coordonnées à insérer pour faire un CV en anglaisLe second élément à insérer pour faire un CV en anglais est la rubrique de vos données personnelles. Cette section est régulièrement mal renseignée, particulièrement en France. Les actifs ont tendance à fournir des informations privées qui n’ont pas à apparaître sur un document professionnel et qui peuvent, si prises en compte, être motifs de discrimination à l’embauche. 

Oubliez les détails évoquant votre situation personnelle (orientation, religion, vie conjugale, parentale, situation financière, etc.), votre sexe et votre âge. Les seules informations à inclure sont : 

  • votre nom et prénom (attention, les noms de famille et noms de ville ne prennent pas de majuscule) ;
  • votre numéro de téléphone (n’oubliez pas l’indicatif +33) ;
  • votre adresse mail (qui doit idéalement être composée comme suit : prenom.nom @exemple.com) ;
  • votre date de naissance (uniquement sur les CV en anglais britannique, inutile dans les CV en anglais américain)
  • votre ville ou région de résidence ;
  • votre nationalité (pour souligner le fait que vous n’êtes pas un locuteur natif et si cela est pertinent pour le poste) ;
  • votre permis de conduire et le pays dans lequel vous l’avez obtenu si cela vous semble pertinent.

Indiquer les comptes des réseaux sociaux est une pratique commune de nos jours. N’ajoutez cependant pas ces renseignements si vos réseaux ne sont pas professionnels ou n’ont aucun rapport avec l’offre à laquelle vous postulez. Vous pouvez par exemple renseigner le lien vers votre profil LinkedIn si vous y êtes actif. 

Cette section apparaît soit en dessous de votre titre, ou bien sur l’un des côtés de votre curriculum vitae (plutôt à droite pour faciliter la lecture). Le nom de cette rubrique est différent sur les CV en anglais US. L’expression « personal details » est employée dans une candidature britannique tandis qu’il faudra utiliser « personal data » sur une candidature américaine. 

3 : Career Objective (objectifs professionnels)

Cette rubrique est un plus non négligeable pour faire un CV en anglais qui retiendra l’attention. C’est aussi un conseil qui s’applique dans la rédaction d’un CV en français, car c’est un élément qui personnalise et donne du sens à votre candidature. 

Vous devez remplir cette section en décrivant votre projet professionnel, le type de poste qui vous intéresse, les responsabilités que vous aimeriez avoir. C’est également l’endroit pour indiquer qui vous êtes, ce que vous pouvez faire et apporter à un poste comme celui pour lequel vous postulez. Pour la jouer stratégique, vous pouvez commencer à placer quelques compétences ou une expérience particulière qui appuiera votre propos.

Ce n’est pas un élément indispensable pour faire un CV en anglais, mais c’est une façon parfaite d’attirer l’attention d’un recruteur et surtout pour vous démarquer des autres candidates. Lorsque cette rubrique apparaît sur un CV, elle est généralement encadrée et placée en haut du document, en dessous de l’intitulé de votre fonction. 

Vous devrez nommer cette rubrique « career planning » uniquement sur un CV américain et utiliser « professional objective » sur un CV britannique.

4 : Education & Training (formation)

rubrique des formations pour faire un CV en anglaisAvant de remplir cette section, une explication s’impose. Le terme « education » se réfère à votre cursus initial, universitaire, tandis que « training » désigne votre formation continue, celle que vous avez suivie durant votre parcours professionnel, depuis votre entrée en activité. 

Faire la différence entre ces deux cursus permet de mettre en évidence certaines de vos ressources et qualités. Poursuivre sa formation et continuer de développer ses compétences au cours de sa carrière démontre une forte envie d’apprendre, de s’investir et d’évoluer dans sa fonction. Si c’est votre cas, faire un CV en anglais sans le mentionner serait dommage, car les recruteurs sont sensibles à l’implication professionnelle.

Pour valoriser vos formations le plus simple est de diviser cette section en deux catégories : l’une « education » et l’autre « training ».

L’intitulé de vos diplômes ou titres doit impérativement être traduit, vous devez chercher les équivalents en anglais. Vous pouvez vous appuyer sur cette ressource pour trouver les bons termes.

Vous devez porter une attention particulière à la mise en forme de vos informations. La présentation est fondamentale pour que le recruteur comprenne votre parcours. Lorsque vous placerez vos formations, indiquez dans cet ordre :

  • le nom de l’institution ou de l’établissement ;
  • le diplôme ou titre obtenu ;
  • les dates (début et fin de formation) ;
  • le pays dans lequel vous avez suivi le cursus. 

Vous pouvez également ajouter une brève description des compétences et/ou connaissances acquises au cours de votre apprentissage. Vous devez faire un CV en anglais homogène, alors si vous décidez de faire une description pour l’une de vos formations, vous devez le faire pour toutes. Ou bien ne pas en faire du tout. 

5 : Employment experience (expériences professionnelles)

Le contenu

Les expériences professionnelles sont déterminantes pour faire un CV en anglais efficace puisque c’est généralement la section principale de la candidature anglaise. Dans les pays anglophones, les diplômes ne révèlent pas autant sur les capacités d’un candidat que ses expériences « terrain », ce qui est d’autant plus vrai aux États-Unis dans la plupart des secteurs d’activité. Contrairement au curriculum vitae français, la forme anglaise détaille donc au maximum les expériences significatives dans le cadre professionnel. 

Autre différence, les stages (« internship » ou « training periode ») ne sont pas pris en compte dans les expériences, mais doivent apparaître soit dans les formations, soit dans les réussites académiques. 

Le CV en anglais britannique accepte toutefois de présenter un plus large champ d’expériences professionnelles que le CV en anglais d’Amérique. Les candidatures aux Royaume-Uni peuvent élargir les expériences à celles qui ont permis d’acquérir des qualités essentielles au poste visé. Aux États-Unis ce sont les expériences se rapportant directement à la fonction ciblée qui doivent être exposées en priorité.

La présentation

Afin de présenter distinctement votre parcours, placez vos expériences professionnelles en ordre antéchronologique, c’est-à-dire de la plus récente à la plus ancienne. Pour ce qui est des intitulés, composez-les comme ceci :11

  • le nom de l’entreprise ;
  • le secteur d’activité de l’entreprise (à préciser, car le recruteur ne connaît pas forcément l’entreprise et dans quel environnement elle évolue)
  • le lieu (ville et pays) ;
  • le titre de votre poste 
  • le type de contrat (permanent, partiel, saisonnier, étudiant) ;
  • la durée (par exemple : September, 2018 – February, 2020) ;
  • une description succincte de vos fonctions.

Nous précision que cette description doit être brève, car ce n’est pas ce qui va intéresser le plus les recruteurs anglophones. Vos missions sont moins importantes que vos succès. Deux stratégies existent pour indiquer vos performances. La première est de décrire vos accomplissements à la suite de la description de vos fonctions, avec une liste à puce par exemple pour favoriser une meilleure lisibilité. 

La deuxième consiste à intégrer une rubrique dédiée. Pour rappel, à l’inverse des habitudes françaises, il est commun de faire un CV en anglais en deux pages. Profitez de cet espace pour développer votre candidature et permettre aux recruteurs de percevoir clairement l’intégralité de vos atouts. 

6 : Core and professional skills (compétences de base et professionnelles)

La rubrique des compétences est à structurer correctement pour parfaitement faire un CV en anglais. C’est une section commune dans les pays anglophones, mais qui est plus détaillée et utilisée aux États unis qu’en Grande-Bretagne. Au Royaume-Uni, il est courant de transmettre son curriculum vitae accompagné d’une lettre (cover letter). Cette lettre présente de façon exhaustive les qualités du candidat et expose donc clairement les compétences possédées qui sont essentielles au poste brigué. Les candidatures américaines ne fonctionnent pas ainsi et ont donc besoin de cette section pour évoquer les points forts du candidat.

Pour mieux organiser vos compétences, vous pouvez les diviser selon plusieurs critères à votre convenance.

Par type de compétences

Les « Core skills », les compétences de base telles que :

  • lire, 
  • écrire, 
  • calculer, 
  • communiquer, 
  • etc..

Les « Transferable skills », les compétences transversales qui peuvent être utilisées dans différents domaines telles que :

  • l’aisance rédactionnelle, 
  • la maîtrise d’outils bureautique, 
  • la gestion d’équipe, 
  • le respect des délais, 
  • la résolution de problème, 
  • etc..

Les « Soft skills », les compétences comportementales et relationnelles telles que :

  • l’esprit d’équipe, 
  • la gestion du stress, 
  • l’autonomie,
  • l’adaptabilité, 
  • l’empathie, 
  • l’écoute, 
  • la prise d’initiative, 
  • la confiance en soi, 
  • etc..

Les « Hard skills », les compétences techniques qui ne se transposent qu’à un métier et qui rendent l’expertise d’un candidat concrète telles que :

  • la maîtrise de langages informatiques, 
  • la réalisation de bilans comptable, 
  • la conception de site web, 
  • l’élaboration de plans et la construction de bâtiments, 
  • etc..

Par période 

« Student skills », qui représentent les compétences acquises au cours de votre formation (par les stages ou l’apprentissage).

« Professional skills », qui désignent les compétences acquises au travail, dans le cadre de vos expériences professionnelles.

« Skills from private life », qui caractérisent les compétences que vous avez acquises durant votre vie personnelle (dans la vie de tous les jours ou lors d’expériences extraprofessionnelles ou extrascolaires). 

Après avoir opté pour l’une ou l’autre de ces classifications, faites dans chacun de ces groupes une liste des compétences que vous possédez (vous pouvez vous référer aux exemples donnés pour mieux comprendre à quoi se rapportent les catégories). Chacune des compétences citées doit être développée de sorte que le recruteur puisse savoir comment vous les avez acquises (par le biais d’un résumé) et à travers un ton les objectifs et impersonnel possible. 

Pour introduire vos compétences, vous pouvez utiliser des formules comme :

  • « ability for » (capacité de),
  • « advanced skills in » (des compétences avancées en),
  • « fluent in » (maîtrise de),
  • « proficiency in » (grande compétence en)
  • « strong/good knowledge of » (une forte/bonne connaissance de).

 

C’est la fin de cette première partie sur les points à ne pas oublier pour faire un CV en anglais. Vous avez découvert 6 des 10 éléments indispensables à une candidature en anglais. Poursuivez votre lecture avec la seconde partie de ce dossier pour ne passer à côté d’aucune information et pour faire un CV en anglais impeccable !

Besoin de perfectionner votre niveau d’anglais avant de postuler ? Pensez au TOEIC, la formation et à la certification en anglais professionnel !