Skip links

Entretien d’embauche : 3 erreurs d’attitude fréquentes

Ça y est, vous avez enfin décroché un entretien d’embauche pour l’emploi que vous convoitez. Pourtant, vous sentez une boule monter en vous. Serait-ce cette bonne vieille angoisse qui réapparaît chaque fois qu’il est question d’entretien ? Le face-à-face est un exercice difficile. Malgré vos efforts pour le dissimuler, si vous n’êtes pas en confiance votre corps parle pour vous et ça, le recruteur le voit. Pour réduire les gestes qui tuent et adopter une attitude professionnelle, nous avons relevé les 3 erreurs fréquentes en entretien d’embauche  

Erreur #1 :  le manque de savoir-être en entretien professionnel

Le savoir-être désigne l’ensemble des qualités professionnelles qui reflète la manière dont vous vous comportez dans un environnement professionnel. Pour certains, cela relève du bon sens, mais pour d’autres cela peut sembler moins évident. Lorsqu’on parle de savoir-être, voici les erreurs fréquentes en entretien d’embauche. 

Être en retard

Le retard est la meilleure façon de partir sur de mauvaises bases. Même si cela peut arriver, si votre employeur considère le retard comme une forme de manque de respect, vous risquez de ne pas faire très bonne impression. Pour anticiper les éventuels problèmes de circulation, prévoyez une marge sur votre temps de trajet. Si malgré vos précautions vous deviez arriver en retard, prévenez votre interlocuteur par téléphone et excusez-vous auprès de lui en arrivant. 

Être impoli

Le manque de politesse est aussi une tare qui peut être rédhibitoire en entretien. Cela va de soi, mais dire bonjour, au revoir et merci est plutôt une bonne chose. Quelquefois, le stress de l’entretien nous fait perdre nos bonnes manières. Ne paniquez pas, un entretien d’embauche dure assez longtemps pour vous laisser l’occasion de faire preuve de courtoisie. 

Manquer d’hygiène

homme apprêté pour entretien d’embauche Évidemment, votre apparence physique ne doit pas être jugée lors d’un entretien. Cela frôlerait la discrimination à l’embauche. Cependant, votre hygiène ne fait pas partie des critères pris en compte par la loi (encore heureux !). Pourtant, en milieu professionnel, il est de mise d’entretenir un minimum votre apparence. Au-delà de votre image personnelle, un employé est censé être le reflet de l’entreprise qui l’emploie. Vous comprendrez aisément qu’afficher des cheveux gras, des ongles noirs et des dents sales (bon, ok, on grossit un peu le trait) ne soit pas très apprécié par les recruteurs. Avant de partir en entretien d’embauche, assurez-vous d’être la meilleure version de vous-même.  

Erreur #2 : les mauvais signaux physiques en entretien d’embauche

Il existe pléthore d’attitudes à proscrire pendant un entretien d’embauche. Toutefois, certains comportements ont la fâcheuse tendance à être plus fréquents que d’autres lorsqu’il s’agit de réussir (ou de gâcher en l’occurrence) un entretien professionnel. Quelles sont les erreurs fréquentes en entretien d’embauche liées aux signaux physiques ?

Le regard

Si vous ne croisez pas les yeux de votre interlocuteur, c’est probablement parce que vous avez le regard fuyant. Fuir du regard traduit un manque de confiance en vous et peut même être interprété comme un manque de sincérité. Nous sommes sûrs que ce n’est pas l’image que vous souhaitez laisser en entretien d’embauche. Toutefois, un regard trop insistant peut tout aussi rapidement créer une gêne entre votre interlocuteur et vous. Vous devez réussir à trouver le juste milieu pour ne pas avoir l’air intimidé sans mettre le recruteur mal alaise. Notre astuce : si soutenir le regard de votre interlocuteur met trop à l’épreuve votre timidité, dirigez vos yeux sur un point entre ses sourcils. De cette façon vous lui donnerez l’impression de le regarder en face, sans vous sentir gêné. 

Le sourire

Le sourire est un élément important de la communication non verbale. Il peut être un atout comme un énorme désavantage. Nous vous expliquons. Ne pas sourire ou être trop inexpressif peut vous rendre, aux yeux du recruteur, fermé, pas motivé, voire antipathique. Dans un autre sens, sourire sans discontinuer cache souvent un malaise. Une personne qui sourit trop essaie peut-être de dissimuler une gêne et une certaine nervosité. Vous devez toujours vous assurer de ne pas tomber dans l’excès. Le sourire permet de briser la glace, alors souriez, mais avec parcimonie et franchise. 

La poignée de main

La poignée de main, on en parle ? Elle intervient dans les toutes premières secondes du rendez-vous. C’est donc la première impression que vous donnerez. Alors, par pitié, pas de poignée de main molle si vous n’avez pas envie d’être catalogué en personne peu énergique et qui manque de volonté. Ce type de poignée de main traduit souvent un manque de détermination et d’engagement. Au contraire, la poignée de main musclée traduit une volonté de dominer qui est généralement liée à un manque de confiance en soi. Poignée de main entretien embauche   Nous préconisons la poignée de main neutre, qui prend toute la paume de la main (pas seulement le bout des doigts), sans inclinaison avec une force maîtrisée.     poignée de main entre garçon et fille Pour la fin d’entretien, s’il s’est bien passé, et pour laisser une bonne dernière impression, vous pouvez tenter la poignée de main à deux mains. Elle est souvent associée à un geste de remerciement et permet de témoigner son respect et sa gratitude. Attention cependant à ne pas la faire trop durer, ou votre geste pourrait sembler trop familier.

La posture

Adopter une mauvaise posture est une chose à ne pas faire en entretien. Les différentes parties de votre corps envoient toutes un message au recruteur. Qu’elle soit volontaire ou non, votre posture révèle beaucoup de votre personnalité. La position de vos bras peut tout à fait vous trahir (oui, oui). S’ils sont croisés, le recruteur peut l’interpréter comme un geste défensif, de repli et de protection. Il pourra penser que vous n’êtes pas ouvert à la discussion, dommage dans une situation d’échange telle qu’un entretien d’embauche. Si vos coudes sont posés sur le bureau, vous semblerez envahissant. C’est pourquoi vous devez aussi veiller à être bien assis et ne pas être avachi sur votre siège par exemple. Tenez-vous droit, au fond de votre chaise, bien en face du recruteur et si vous ne savez pas quoi faire de vos mains, posez-les sur vos jambes. Gardez ces règles en tête, mais n’oubliez pas de rester naturel et spontané.    

Erreur #3 : le problème de la confiance en soi en entretien 

La confiance en soi est un facteur déterminant pour la réussite de votre entretien d’embauche. Comment convaincre un recruteur de croire en votre profil, si vous-même n’arrivez pas à croire en vos capacités ? Attention cependant, un trop-plein de confiance en soi est tout aussi nuisible à votre embauche. Alors, quelles erreurs fréquentes en entretien d’embauche liées à la confiance en soi ne pas commettre ? 

Montrer des signes de stress ou d’anxiétéfemme devant deux femmes en entretien

Afficher que l’on se laisse dominer par le stress est une erreur en entretien d’embauche. Chercher ses mots ou bafouiller, trembler, ronger ses ongles, tous ces signes, en plus d’être désagréables, informent votre interlocuteur que vous êtes peu confiant. Un recruteur préférera quelqu’un capable de gérer ses émotions, surtout pour un poste à responsabilités. Ce comportement n’est pas vendeur et entache votre crédibilité. Pour anticiper cela, installez-vous correctement. Ancrez vos pieds dans le sol pour éviter de trépigner. Parlez calmement, respirez, tout se passera bien. 

Être arrogant et trop confiant

L’excès de confiance est une erreur aussi fatale que le manque de confiance en soi en entretien d’embauche. Avoir trop confiance peut vous pousser à réagir comme si le poste était déjà à vous. Cette attitude n’est vraiment pas appréciée chez les recruteurs. La vantardise est également un vilain défaut en entretien, inutile de vous attribuer tous les mérites de vos réussites professionnelles. Mettez plutôt en avant l’efficacité du travail d’équipe. En trouvant le bon équilibre, vous pourrez bien entendu parler de vos succès personnels en toute humilité.  Voilà les erreurs fréquentes en entretien d’embauche à éviter. Renseignez vous sur ce que veulent ce que veulent vraiment les recruteurs. En appliquant ces quelques conseils et en vous préparant convenablement, vous n’aurez aucune raison d’adopter une mauvaise attitude en entretien. N’hésitez pas à faire des simulations avec vos proches.  Vous pouvez aussi faire appel à des experts de l’emploi comme ceux de Moovéus qui vous apporteront les clés pour gérer au mieux votre carrière professionnelle. L’entretien d’embauche en fait partie.

5/5 - (1 vote)
Être notifié de la réponse à mon commentaire
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
voir tous les commentaires
×

Chargement

Recherche en cours...
Chargement des plages horaires disponibles prochainement
Confirmation en cours...
Réservation avec l'un de nos conseillers
0
Nous aimerions avoir votre avis, laissez nous un commentaire :) x