Le métier passion : la clé de l’épanouissement professionnel ?

Le métier passion bonne ou mauvaise idée

Sommaire

L’épanouissement professionnel, mais aussi personnel, n’a jamais été aussi central dans nos vies. 92 % des actifs se déclarent être en quête de sens selon une étude menée par Audencia et Jobs that make sense en février 2022. Pour parvenir à satisfaire ce besoin, beaucoup se tournent vers une reconversion dans un métier dit de passion. Est-ce seulement la bonne stratégie ? Est ce qu’un métier passion est la solution pour atteindre ce bonheur professionnel si convoité ? Quid des travailleurs qui n’ont pas de passion ? Sont-ils voués à une carrière contraignante et insatisfaisante ? Nous décodons ce phénomène et vous proposons notre analyse dans cet article. 

Qu’est ce qu’un métier passion ? 

L’heure est à la reconversion pour les Français. 1 actif sur 5 prépare un changement de métier en 2022 d’après le baromètre de la formation professionnelle du Centre Inffo.

Au moment d’un tel changement de cap, de nombreuses personnes pensent devoir s’orienter vers un métier passion. Dans l’imaginaire collectif, c’est comme la garantie que cette réorientation professionnelle sera stimulante et satisfaisante au quotidien. 

Encore faut-il avoir une passion transposable en métier, et même être réellement passionné. Et puis, une passion c’est quoi exactement ? Comment sait-on que l’on est passionné ? Qu’entend-on par métier-passion ? 

Un métier passion est une activité qu’on ne perçoit pas comme un emploi. Le passionné est épris de l’objet de sa passion jusqu’à en oublier que c’est aussi son métier

Pour être passion, le métier doit être une source inépuisable d’énergie qui pousse à se réaliser en assumant avec une certaine facilité la pénibilité de ce qu’on accomplit. 

La personne exerçant un métier passion voue un engagement sans faille à son activité. Cette passion peut même la détourner de ses autres engagements. 

Le métier passion est une ressource précieuse qu’il faut savoir canaliser. Car oui, la passion est excessive et intense, c’est ce qui la caractérise.

Si vous êtes réellement passionné par quelque chose, cette définition doit inévitablement vous parler

Déconstruire le concept de métier passion 

On entend souvent dire que faire de sa passion son métier est la clé de l’épanouissement et du bonheur professionnel. Après avoir défini le concept de métier passion, on peut se rendre compte que son utilisation à des fins d’orientation est exagérée.

Si l’on prend cette expression au mot, on peut rapidement en conclure que l’épanouissement professionnel n’est accessible qu’à un nombre restreint de personnes

C’est pourquoi il nous semble important de déconstruire le concept de métier passion dans le but d’apporter une vision objective de l’orientation professionnelle

Le mythe du passionné

L’amalgame est souvent fait, mais trouver sa voie professionnelle ne suppose pas de trouver sa passion. 

Certaines personnes cherchent le grand amour professionnel et ont une idée arrêtée sur ce que devrait être un emploi motivant

Pour biaiser un peu plus la réalité du monde professionnel, on a tendance à penser que les personnes qui ont une passion ont moins de difficultés à s’orienter : faux ! 

Faire de sa passion son métier n’est pas obligatoire et plutôt difficile

Un sportif de haut niveau n’en fera pas forcément sa carrière tout comme un musicien ne deviendra pas rock star. 

Au contraire, une passion peut même rendre plus compliquée l’insertion dans la vie active et l’accès à un niveau de vie épanouissant. 

Les passions supposent souvent de lourds sacrifices et peuvent facilement déboucher sur un échec professionnel. Un passionné qui ne peut pas transposer son activité au monde du travail peut se sentir encore plus perdu qu’une personne intéressée par plusieurs professions, mais dont aucune ne sort du lot. 

Si un individu arrive à vivre de sa passion, c’est aussi le risque pour lui de se restreindre à un domaine ciblé

Pour reprendre l’exemple d’un sportif de haut niveau, une blessure peut rapidement mettre à mal une carrière. Envisager une reconversion dans un autre domaine peut ensuite s’avérer délicat.

Vous l’aurez compris, ces idées reçues ne servent que l’illusion de ce que devrait être la quête de sens professionnel

Le métier passion dès qu’il doit devenir concret

Si vous cherchez votre voie, la première chose à faire est de lâcher prise, de rester lucide et surtout ouvert

Devoir s’orienter ou se réorienter sans avoir de passion est finalement une force

Cette disposition permet d’accueillir, sans peine, les opportunités d’emploi auxquelles on n’avait pas pensé. Car aucun projet fixe n’entrave les perspectives professionnelles.

À l’inverse des passionnés, les personnes qui n’ont pas de passion (ou qui ne désirent pas en faire leur métier) peuvent être plus adaptables, flexibles et pourront plus facilement faire face aux tumultes du marché de l’emploi

La réalité du monde professionnel

La réalité du monde professionnel peut être dure avec les passionnés. 

Certaines personnes ne pourront jamais vivre de leur passion, car elles ne pourront pas générer un revenu décent

Les projets réalistes et réalisables puisés dans une passion peuvent être rares et parfois décevants

Une passion est souvent un loisir, et celui-ci est par définition relaxant et plaisant parce qu’il permet une déconnexion avec la vie professionnelle

À partir du moment où il devient la source de vos finances personnelles, il suppose d’abandonner le côté récréatif et de s’adonner à l’aspect business. 

Dès lors, la passion n’en est plus une et peut même être tout aussi stressante et envahissante qu’un métier ordinaire dans lequel on ne se plairait pas. 

Le bon équilibre

Chaque personne est différente. L’important est de trouver sa voie professionnelle en fonction de la vie que l’on souhaite mener

Il existe beaucoup d’injonctions liées à l’épanouissement professionnel. 

Un travail que l’on aime donne l’énergie nécessaire pour continuer d’apprendre, de s’améliorer et même à ne pas compter nos heures. Même si c’est un fait reconnu par tous, ce n’est pourtant pas un but en soi. 

On a tendance à mettre le travail au cœur de notre vie. Comme si la personne qui ne désire pas avoir une carrière notable ou porteuse de sens avait moins de valeur que les autres.

Il n’est pas nécessaire d’en arriver là pour avoir une carrière réussie, mais surtout pour avoir une vie épanouie

Le plus sain reste de trouver un métier dans lequel on peut s’engager sur le long terme et qui répondra à nos besoins profonds

Penser vocation plutôt que passion

Vous l’avez compris. Les métiers passion se heurtent souvent à la réalité du monde du travail. Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

Les métiers passion ont souvent peu de débouchés. Le niveau de rémunération peut également être insuffisant et, contrairement à ce que l’on croit, la balance vie professionnelle et personnelle peut facilement être déséquilibrée

La passion est un sentiment intense pouvant rapidement se transformer en quelque chose de négatif. C’est pourquoi trouver une vocation est une belle alternative au métier passion. 

Cela permet de choisir un métier qui fait sens, sans pour autant être trop envahissant. 

« Là où vos talents et les besoins du monde se rencontrent, là se trouve votre vocation.»

Aristote

Contrairement à la passion qui se base sur un sentiment subjectif et incontrôlable, la vocation naît d’un alignement entre qui vous êtes et ce que vous accomplirez

La vocation répond bien plus à la quête de sens que la passion. Et elle intègre en plus les réalités du monde alentour. 

Développer une vocation, ça vous tente ?

Cet article peut vous intéresser : comment trouver sa voie professionnelle ?

Comment changer de voie et exercer une profession motivante ? 

Même si le métier passion n’est pas la solution à tous les besoins de reconversion, sachez faire la part des choses et faire preuve de bon sens

Les métiers passion existent, et certaines personnes réussissent dans ce type d’activité. Soyez simplement objectif et lucide. Il faut pouvoir repérer un projet de reconversion réaliste, réalisable et pérenne.  

N’oubliez pas de mettre en lien vos aspirations, votre personnalité et les réalités du marché de l’emploi. 

Une activité motivante et épanouissante c’est aussi celle qui nous plaît, que l’on fait bien et durant des heures fixes. Celle dans laquelle on a de la reconnaissance et pour laquelle on touche une rémunération à la hauteur de l’investissement fourni. Pas forcément celle qui nous passionne

Vous avez besoin d’un accompagnement pour mener cette réflexion et faire le point ? Sachez qu’il existe un dispositif dédié : le bilan de compétences. Il vous permet de réaliser une introspection personnelle pour définir un projet viable et en cohérence avec le marché du travail. En plus, c’est éligible au compte personnel de formation (CPF). 

Tout est possible, ne vous enfermez pas dans une pensée unique. Il existe de nombreuses façons d’être heureux au travail !

4.7/5 - (4 votes)

À propos de l'auteur(e)

Partager cet article

Être notifié de la réponse à mon commentaire
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
voir tous les commentaires

Envie de faire bouger les lignes de votre carrière ?

Que vous souhaitiez trouver ou changer d'emploi, entreprendre ou évoluer dans votre entreprise, Moovéus vous aider à atteindre vos objectifs.

0
Nous aimerions avoir votre avis, laissez nous un commentaire :) x