Skip links

Comment trouver une idée d’entreprise fiable et qui marche ?

Pour trouver une idée d’entreprise qui fonctionne, l’important est d’abord de comprendre ce qu’est une bonne idée. L’erreur la plus courante est de vouloir à tout prix dénicher une idée novatrice, à laquelle personne n’aurait pensé. Il faut donc garder en tête que la plupart des idées qui n’ont pas été concrétisées sont tout simplement celles qui ne marcheront pas. Partir d’une idée viable est le seul moyen de ne pas étouffer dans l’œuf un projet d’entreprise. Alors, comment trouver une idée pour créer son entreprise ? Dans cet article, apprenez à identifier et formaliser une bonne idée de création d’entreprise en 3 étapes.

Qu’est-ce qu’une bonne idée de création d’entreprise ? 

Lorsqu’on se lance dans une aventure entrepreneuriale, on pense toujours avoir trouvé LA bonne idée. Pourtant il n’est pas rare de voir des porteurs de projet échouer malgré leur enthousiasme. 

Bien entendu, l’échec est loin d’être une fatalité. C’est même dans certains cas un moteur de réussite lorsqu’on se donne les moyens de rebondir. 

Car une idée bancale ou infructueuse peut devenir un projet fort et pertinent. Il suffit de prendre le temps de l’étudier, l’étoffer et la consolider

Et puis il y a celles et ceux qui rêvent d’entreprendre sans arriver à trouver ou à valider une idée de projet.

Alors, comment reconnaître une bonne idée ? Comment savoir si un projet à de l’avenir, s’il est prometteur ? Comment trouver l’inspiration pour dénicher l’idée de projet idéal ? 

Une bonne idée d’entreprise n’est pas forcément la plus originale. Avoir une idée géniale ou « l’idée du siècle » n’est pas plus une garantie de succès. Car ce sentiment est souvent fondé sur une vision subjective de l’entrepreneuriat

En réalité, une idée de business idéale se base sur 3 éléments essentiels : 

  • vous
  • la cible
  • le marché

La meilleure idée pour créer une entreprise est donc celle qui vous plaît, qui vous motive, qui est viable et qui vous fera gagner de l’argent. 

Détaillons cela ensemble, avec une méthodologie claire, et vous saurez enfin comment trouver une idée d’entreprise

Comment avoir une idée de création d’entreprise en 3 étapes ?

Étapes 1 : faire le point, comprendre ce qui vous anime

Avant toute chose, prenez le temps de mener une introspection ciblée. C’est l’étape qui consiste à traiter le “vous”. 

Réfléchissez à qui vous êtes, à ce qui vous motive. L’objectif est d’identifier :

  • ce que vous savez faire,
  • ce que vous aimez faire,
  • ce que vous rêvez de faire.

Pour vous aider à réaliser cette analyse, commencez par lister les compétences et/ou aptitudes que vous possédez

Ce sont tous les savoir-faire que vous maîtrisez, tant sur le plan personnel que professionnel, comme :

  • organiser,
  • cuisiner,
  • manager,
  • écouter,
  • peindre,
  • jardiner,
  • vendre,
  • former,
  • etc..

Une fois votre liste établie, ne retenez que les compétences et aptitudes que vous affectionnez

Énumérez ensuite les expériences (professionnelles et personnelles) dans lesquelles vous vous épanouissez, qui vous procurent de la satisfaction

Enfin, répertoriez toutes les activités qui vous attirent. Les métiers que vous auriez envie d’exercer, ou d’expérimenter (sans vous restreindre).

Maintenant que vous avez identifié vos acquis, vos envies et vos ambitions, vous devez fixer les conditions dans lesquelles vous souhaitez évoluer. C’est-à-dire vos conditions de vie, afin de trouver votre équilibre

Par exemple, vous ne désirez pas travailler le weekend ni le soir après 19 heures. Vous souhaitez avoir des horaires flexibles ou travailler de chez vous

Dans ce cas, certaines options d’orientation vont automatiquement se fermer à vous, quand d’autres se révéleront

Vous n’avez plus qu’à mettre en lien ces 4 éléments (acquis, envies, rêves, conditions) afin d’affiner vos possibilités et donc vos idées d’entreprise

À la fin de cette première étape, vous aurez dégagé plusieurs idées d’activités qui conviennent parfaitement à vos attentes. Il est donc temps de passer à l’étape suivante. 

Étapes 2 : faire un constat, déceler les opportunités

Après avoir développé le « vous », cette deuxième étape permet d’aborder « la cible » et « le marché ». 

Les idées d’entreprise détectées lors de la première étape doivent être confrontées avec la réalité de leur environnement.

Cela permet d’assurer la viabilité et la faisabilité d’une idée de business. 

L’étude de marché et le benchmark seront vos alliés pour vérifier l’adéquation de votre idée avec son secteur d’activité. Ces 2 analyses serviront également de fondation à votre business-plan. 

L’étude de marché

L’étude de marché consiste en une analyse poussée de l’offre et de la demande sur un marché identifié. C’est la meilleure méthode pour tester une idée de création d’entreprise et réduire les risques d’échecs

Grâce à des outils spécifiques, l’étude de marché permet entre autres :

  • de définir sa cible (persona),
  • de cerner et d’anticiper les attentes et besoins des consommateurs,
  • d’identifier les tendances du marché,
  • de déterminer un modèle économique (business-model) rentable.

De cette façon, connaître ses chances de succès avant de monter son entreprise est ainsi possible

  Voici quelques outils qui vous seront utiles si vous décidez de mener une étude de marché : Buzzsumo, Google Alerts, Digimind, l’INSEE, Google Keyword Planner, Qualtrics XM, Make My Persona de Hubspot

L’analyse concurrentielle (benchmark)

L’étude de marché ne peut pas être complète sans l’analyse de la concurrence. 

Le benchmark concurrentiel permet d’analyser les produits et pratiques des entreprises concurrentes sur un secteur défini. 

Réaliser une étude de la concurrence va révéler les leaders du marché cible. Les conclusions tirées offrent ensuite une perspective sur les résultats possibles et opportunités à saisir

L’étude de la concurrence permet ainsi de repérer les stratégies qui assurent le meilleur avantage concurrentiel. C’est donc un moyen pertinent de mesurer la viabilité d’une idée d’entreprise en fonction de son environnement concurrentiel. 

Une fois l’entreprise lancée, le benchmark s’inscrit ensuite dans un processus d’observation continue de la concurrence.                      

  Voici quelques outils qui vous seront utiles si vous décidez de mener un benchmarking : SemRush, SimilarWeb, SeeURank, Paarly

Étapes 3 : valider son idée de création d’entreprise

Pour créer une activité stable et pérenne, un porteur de projet doit valider son projet entrepreneurial auprès des acteurs clés. C’est le meilleur moyen de sécuriser le projet et de lui donner toutes les chances de succès

Pour valider votre idée d’entreprise, il faudra par conséquent la présenter aux intervenants susceptibles de vous aider à la concrétiser. C’est-à-dire : 

  • les investisseurs,
  • les banques,
  • les incubateurs de start up,
  • les pépinières d’entreprise,
  • les organismes d’aide à la création d’entreprise,
  • le jury d’un concours pour les créateurs d’entreprise,
  • etc..

Le pitch est le format adéquat pour obtenir une validation de votre idée

C’est une présentation synthétique, mais efficace du projet de création d’entreprise. Il dure entre 2 et 5 minutes et doit permettre à l’audience de comprendre précisément qui vous êtes et quelle est votre idée d’entreprise

Pour structurer votre pitch, appuyez-vous sur les éléments que vous aurez obtenus grâce à votre étude de marché et de la concurrence

Voici un exemple de structure de pitch pour vous aider à formaliser votre idée :          identifier et définir le problème à résoudre,         décrire rigoureusement le produit ou service imaginé comme solution au problème,          indiquer à qui s’adresse l’offre, quelle est la cible,          répertorier les concurrents,         spécifier les ressources nécessaires pour lancer l’entreprise.

Personnalisez ensuite votre présentation en fonction de vos interlocuteurs. Les banques seront attentives et réceptives au plan de financement par exemple, tandis qu’une pépinière ou le jury d’un concours vont davantage s’intéresser au concept ou produit(s)/service(s). 

Reprendre une entreprise pour trouver une bonne idée de projet

Vous pensiez avoir une idée innovante, mais elle existe déjà ? Les idées que vous avez sont déjà prises ? 

Monter son affaire n’est pas nécessairement la seule option pour devenir entrepreneur. La reprise d’entreprise est une alternative sécurisée pour commencer à entreprendre. 

Reprendre une activité existante permet d’échapper au désagrément occasionné lorsqu’on ne sait pas comment trouver une idée d’entreprise. C’est aussi une façon d’avoir une activité indépendante qui fonctionne et dont l’idée de départ a déjà été éprouvée

Cette solution permet, de ce fait, de s’assurer de la rentabilité et de la viabilité d’une activité avant le rachat. Devenir repreneur c’est donc ouvrir sa propre entreprise plus sereinement.

Trouvez votre affaire avec le moteur de recherche de la BPI qui référence plus de 45 000 entreprises à reprendre.

Vous savez désormais comment trouver une idée d’entreprise et la faire valider. Cette étape est primordiale puisqu’elle pose les fondations de votre projet d’entreprise.

Si vous n’êtes pas tout à fait confiant, être accompagné au cours de cette réflexion jusqu’à la validation peut s’avérer judicieux. C’est une manière de garantir la concrétisation d’un projet entrepreneurial

2.3/5 - (3 votes)
Être notifié de la réponse à mon commentaire
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
voir tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, laissez nous un commentaire :) x