Recherche

Le micro-learning, une nouvelle façon de se former

se former grâce au micro-learning

 

Le micro-learning (ou Learning Nuggets), également appelé micro-apprentissage est un concept de formation rapide. Sa formule est simple : composée de plusieurs modules particulièrement condensés, chaque session ou « nuggets » se consacre à une notion précise. Les cours sont disponibles à n’importe quel moment et accessibles en ligne. Ces « nuggets » peuvent donc être consommées dès qu’un besoin (ou une fringale) de savoirs se fait ressentir. Une étude réalisée en Europe par GP Stratégies démontre que 73 % des salariés préfèrent s’engager dans une formation uniquement lorsqu’ils en éprouvent le besoin. Ce qu’ils veulent avant tout ? Se former rapidement grâce à des apprentissages adaptables en volume et en durée. Ce nouveau genre de formation se réalise en grande majorité au moyen de vidéos pédagogiques, explicatives et illustrées. Un format idéal pour les personnes dont le travail est énergivore et qui ne disposent pas d’assez de temps pour se former longuement. Avec l’aide du microlearning, ces personnes peuvent apprendre en se concentrant sur un court laps de temps. Une façon innovante de faire évoluer sa carrière et parfaire ses qualifications, sans y passer ses weekends. Vous aussi vous souhaitez vous former et développer vos compétences avec le micro-learning ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cet apprentissage novateur. 

 

 

Les avantages clés du micro-learning

Les promesses du micro-apprentissage

 

l’aspect ludique, un des principaux atouts du micro-apprentissage

 

Non, le microlearning ne nous promet pas un florilège d’anglicismes pour nous rendre bilingues en moins de deux semaines. Des anglicismes, il y en a, mais cela s’explique notamment par le fait que cette nouvelle méthode d’apprentissage débarque tout droit des États-Unis. En revanche, les engagements de ce type de formation rapide éclair tiennent en 5 points clés :

 

  • le « learner centric », littéralement « centré sur l’apprenant », la formation est tournée vers la personne qui apprend, en se focalisant sur ses besoins et ses capacités ;
  • la mobilité est un grand principe du micro-apprentissage, son credo est d’ailleurs traduit par l’acronyme anglais ATAWAD qui signifie n’importe quand, n’importe où, avec n’importe quel appareil, se former est donc parfaitement accessible ;
  • la rapidité est également centrale dans le micro-learning, chaque module doit avoir une courte durée pour faciliter l’apprentissage, ainsi il dure de 30 secondes à 5 minutes maximum ;
  • l’innovation est bien entendu au cœur de cette technique, notamment grâce à un format inventif et à des enseignements qui sortent du cadre habituel ;
  • le sur-mesure grâce à des formations adaptées à la demande, ainsi l’apprenant se forme rapidement et de façon ciblée, seulement lorsqu’il en ressent le besoin, il peut se former sur des thématiques précises en choisissant exclusivement les sujets qu’il souhaite aborder.

L’ambition du concept « micro-learning » est de s’inscrire durablement dans le quotidien des salariés et des demandeurs d’emploi. L’objectif étant de proposer aux actifs une formation rapide pour mettre à jour leurs compétences, sans pour autant s’engager dans un apprentissage long et fastidieux. Le microlearning contribue à combattre l’obsolescence des savoirs, grâce à son format qui peut facilement être modifié et mis à jour. Les ressources sont facilement accessibles et exploitables pour les personnes qui désirent se former.

  Comment sont constitués ces cours ?

formation rapide grâce à un apprentissage ludique

  • en ligne, l’accès est instantané, et sur n’importe quel support, PC, tablette, ou mobile, contrairement au format présentiel qui nécessite plus de temps et d’engagement ;
  • l’autonomie est présente, car chaque module aborde un thème différent, ils peuvent donc être consultés dans l’ordre souhaité, il sont à la fois complémentaires et indépendants des autres ; 
  • granulaire, car chaque vidéo constitue un module et elle n’aborde qu’une seule compétence, il est donc possible de travailler par thématique en fonction des lacunes à combler et ses besoins d’apprentissage ; 
  • le format vidéo, il s’agit du média le plus efficace pour transmettre une information concise ;
  • la concentration d’information, en effet chaque module ne comporte que les informations nécessaires à la bonne compréhension du sujet, il n’y a aucune introduction ou conclusion ;
  • la mise à jour des modules sont régulièrement faites lorsque les sujets évoluent, ainsi le micro-learning est en ce sens plus efficace que le format présentiel qui lui se trouve être beaucoup plus rapidement obsolète.

 

Les limites du micro-learning

Comme l’indique Christiane Vaufrey dans un article de Thot-Cursus « de petites bouchées d’apprentissage ne font pas un vrai repas ». Il faut donc être vigilant, car le micro-learning ne peut remplacer un cours magistral, un sujet ne peut être traité en un laps de temps aussi court. Il doit être considéré comme un complément.

Les langues en particulier sont un sujet qui ne peut être traité sur une période aussi courte, cela nécessite un travail et une rigueur plus importants. Mieux vaut envisager le micro-apprentissage comme un moyen complémentaire à combiner avec d’autres pratiques de formation, une façon d’enrichir l’écosystème d’apprentissage en place.

Le microlearning n’est donc pas préconisé pour les étudiants ou les personnes qui cherchent à se former entièrement sur un métier ou une activité. C’est en revanche très utile pour les personnes qui souhaitent parfaire leurs compétences et ainsi compléter leur base de connaissances initiale. Malgré ces quelques limites, cette formation rapide constitue une véritable avancée pour l’apprentissage, et ce, à moindre coût.

 

Que se passe-t-il exactement dans le cerveau avec cette méthode ?

Micro-learning et neurosciences

les neurosciences pour mieux comprendre l’apprentissage

 

Les neurosciences constituent l’ensemble des études se rapportant au fonctionnement du cerveau ainsi que le système nerveux et la mémoire. Ces recherches ont prouvé que le temps d’attention (ou de concentration) moyen d’une personne est d’environ 10 minutes maximum. Le micro-apprentissage par sa rapidité d’exécution permet d’apprendre plus efficacement.

 

La concentration se définit ainsi : action qui consiste à se focaliser sur un seul et même objet. Des recherches ont été menées concernant la concentration et elles révèlent que lorsque nous essayons de nous concentrer sur un sujet précis, la résistance de notre cerveau à la distraction est affaiblie. Pour cela, le cerveau maintient actifs les neurones qui gardent en mémoire notre intention du moment.

 

Pour mieux comprendre ce qui provoque cette faiblesse, imaginez que l’attention est comme un filtre. Ce filtre protège l’attention en empêchant les nuisances de venir l’atténuer, mais il peut facilement être défaillant. Dès qu’il n’est plus efficace, la concentration en est soudainement réduite. C’est ainsi que les magiciens arrivent à créer l’illusion, en profitant de cette défaillance pour détourner l’attention de ce qu’ils souhaitent dissimuler. 

Le micro-learning possède donc la solution à ce problème de concentration qui peut notamment nuire à l’apprentissage et, de ce fait, au développement des compétences. Par conséquent, le format court des vidéos est idéal pour continuer à se former. 

Meilleure assimilation des informations grâce au micro-apprentissage

Ces modules sont découpés de telle sorte qu’un seul sujet est traité par vidéo, cela permet de se fixer des objectifs à court terme et d’être beaucoup plus performant. En 5 minutes ou moins on peut apprendre de façon efficace le nécessaire sur un sujet et plus important encore le retenir beaucoup plus longtemps, car le cerveau n’est pas submergé par une quantité d’informations. En effet, un objectif court, permettra de contrer la faiblesse de l’attention et rendra l’apprentissage plus facile.

Selon les études du philosophe allemand Hermann Ebbinghaus, 70 % des connaissances enseignées sont oubliées si on ne passe pas du temps régulièrement à se les remémorer. Le micro-learning est utile pour pallier ce problème, car il permet d’apprendre et de réviser les informations déjà connues ce qui crée une meilleure qualité des connaissances.

Ayant tendance à se diriger vers des sources de plaisir, le microlearning se présente de façon ludique. Des études ont notamment prouvé les bienfaits du jeu sur nos émotions, notre capacité à nous concentrer et notre ancrage mémoriel. On assimile et on mémorise donc plus facilement avec le micro-learning tout en évitant le risque de décrochage qui constitue le plus grand ennemi de l’apprentissage.

 

La formation rapide et les matières enseignées

Partage des compétences et expertises

Beaucoup de formations deviennent rapidement obsolètes, c’est pour cela qu’il est important de favoriser l’apprentissage collectif et permanent. Désormais les formateurs se positionnent de plus en plus en tant que facilitateurs des apprentissages et moins en tant que professeur. Les formations traditionnelles sont moins appréciées et le budget de formation est fortement diminué.

Le micro-learning est un type de formation rapide de plus en plus utilisé en entreprise pour le gain de temps et d’argent qu’elle génère. On met donc en place des actions de reverse-mentoring (mentorat inversé), il s’agit des jeunes qui forment leurs aînés. Cela consiste à partager les expertises de certains salariés auprès des autres membres de l’entreprise. En plus de favoriser la diffusion des savoirs en lien direct avec les enjeux métiers de l’entreprise, le reverse mentoring permet également de casser les clivages intergénérationnels. Et bien sûr aider les entreprises à achever leur transition numérique.

Le format le plus souvent utilisé est « Learning by doing » (apprendre en s’exerçant), il permet d’obtenir un feedback immédiat. Ce partage de compétences est également axé sur l’expérience, ce qui permet de donner une plus grande valeur à la formation.

Comment sont constitués ces cours ?

Le micro-learning fait généralement partie d’un projet de formation rapide comportant des cours présentiels et de la gamification que ce soit en ligne ou en réel.

L’efficacité du microlearning est basée sur les éléments suivants : 

  • la durée de chaque vidéo est de 5 minutes au maximum, elles doivent donc être très courtes ;
  • le contenu doit être structuré et séparé en unité : une vidéo n’aborde qu’une seule notion ;
  • la forme de la vidéo doit être structurée de façon ludique avec des schémas, de la musique ; 
  • le processus de chaque module fonctionne de la même manière, la personne est amenée à parcourir un chemin pour la mener vers la notion qu’elle va découvrir (telle une histoire) ;
  • le type d’apprentissage est construit de telle façon qu’il est constitué de répétitions et il incite la personne à participer pour mieux l’impliquer.

Le smartphone est aujourd’hui le principal outil qui ne nous quitte pas de la journée. C’est pour cette raison que le mobile est une des plateformes plébiscitées pour le microlearning.
Les contenus de micro-apprentissage sont donc souvent conçus spécifiquement pour des usages mobiles et proposent des activités pédagogiques adaptées. La vidéo fait partie intégrante de cette pédagogie, ce support combine audio et visuel ce qui est un plus pour l’apprentissage. Les schémas sont également très présents, ils permettent de mieux retenir l’information et la présentent sous un format ludique.

 

Les meilleurs sites de micro-learning + sélection de vidéos

Les applications de formation rapide

 l’application le mot du jour pour enrichir son vocabulaire

Le microlearning propose une formation rapide et performante sur de nombreux critères : engagement et rétention des apprenants, coût de réalisation et temps de déploiement… 

Aujourd’hui l’un des principaux supports se trouve être l’application, simple à utiliser et ergonomique, elle séduit de plus en plus.

 

Applications interactives les plus téléchargées : 

  • Mot du jour ; 
  • Duolinguo ; 
  • Cultureo ;
  • Quizlet ; 
  • Orthographe avec digischool ; 
  • Apprendre la bourse ; 
  • Micro Learning ;
  • etc..

Encore plus d’applications de formation rapide sont disponibles sur App Store et Google Play.

 

Les sites du micro-learning

On retrouve également beaucoup de formations rapides sur des sites internet dédiés comme : 

YouTube est aujourd’hui une des plateformes les plus utilisées. Au-delà des vidéos artistiques, divertissantes, cocasses ou scandaleuses, le site est devenu un moyen d’en apprendre davantage sur différents sujets. Cinq à dix minutes de démonstration suffisent pour filmer une expérience scientifique ou donner les bases de la technique particulière d’un musicien. C’est un réel lieu de partage de toutes les formes de savoir.

 

Apprendre en ligne c’est pratique, simple et économique. De quoi ravir le monde du travail, car cela permet de fortes économies sur la formation professionnelle, tout en augmentant la qualité des compétences. En effet sur un dollar d’investissement 30 autres sont gagnés en productivité. Ce type de formation rapide permet d’aller droit au but en un temps minimal, qui plus est en offrant la possibilité de mettre immédiatement en application sa formation rapide, sans connaissances superflues. Chaque sujet peut être traité à la fois indépendamment et en complément des autres. Le micro-learning est-il le futur de la formation professionnelle ? On peut se demander si les systèmes d’e-learning ne vont pas finir par remplacer totalement les cours en présentiel.