Recherche

Sens au travail : faut-il faire un métier humanitaire ?

faire un métier humanitaire pour donner du sens au travail

En 2019, Kantar TNS dévoile les chiffres d’une étude sur le sens au travail réalisée pour Randstad. Ces résultats révèlent que 18 % des Français affirment avoir le sentiment d’occuper ce qu’on appelle familièrement un « bullshit job ». Cette expression est née de l’anglais américain et désigne les emplois dont les tâches sont superficielles et les missions sans intérêt pour la société. De plus en plus de Français se tournent donc vers des professions porteuses de sens, comme les métiers de l’humanitaire. Ce secteur connu de tous est régulièrement sollicité par les actifs qui souhaitent se reconvertir, mais n’existe-t-il pas d’autres secteurs capables d’offrir les mêmes garanties d’utilité et de sens au travail ? Découvrez la réponse à la poursuite de votre lecture ! 

 

Petit point de vocabulaire : être « humanitaire » est-ce vraiment un métier ? 

s’engager dans l’humanitaire, un métier qui fait sens au travailAvant de vous présenter vos possibilités en termes de formation humanitaire, une précision s’impose pour mieux saisir le fonctionnement de ce secteur. On parle souvent de « métier humanitaire », on emploie même « être humanitaire », mais c’est une impropriété. 

Être humanitaire n’est pas un métier en soi : « humanitaire » est le secteur, un contexte, c’est l’enjeu pour lequel travaillent les personnes engagées. Les équipes humanitaires sont composées d’un personnel compétent, parfois même expert, dans des domaines professionnels précis. 

Afin d’illustrer cela, imaginez un logisticien, il peut tout à fait exercer sa profession dans une ONG. Il sera par exemple chargé de l’approvisionnement et du stockage (vaccins, nourriture, matériels). Son métier est donc logisticien, mais sa spécificité est de le pratiquer dans l’humanitaire. 

Si vous êtes déjà actifs sur le marché du travail, vous maîtrisez peut-être déjà des compétences et connaissances utiles pour les organismes solidaires. N’oubliez pas de vous renseigner sur les besoins des structures dans votre branche de métier avant d’entreprendre une formation humanitaire, votre activité est possiblement transposable à ce secteur.

 

Sens au travail : quelles sont les opportunités d’emploi dans l’humanitaire ? 

opportunités humanitaires pour faire un métier et trouver du sens au travailLe secteur de l’humanitaire recrute généralement moins de 5 000 candidats en France par an. On pourrait penser que cette réalité est paradoxale vis-à-vis des besoins en termes d’effectifs des associations et organismes. Elles sont en effet régulièrement à la recherche de nouveaux bénévoles ou volontaires. Concernant les postes permanents, les opportunités d’emploi restent réduites. La raison qui rend difficilement accessibles les métiers de l’humanitaire se trouve dans le budget que possèdent ces structures. Il est serré et n’est pas exclusivement alloué au recrutement, il doit donc être partagé entre les différents besoins des organismes. 

Cependant, si vous avez des qualifications techniques et/ou une expérience conséquentes dans l’humanitaire, vous pourrez décrocher plus facilement un emploi dans ce secteur. Surtout si vous cherchez dans les domaines suivants :

  • santé,
  • éducation,
  • construction,
  • transport,
  • agriculture,
  • logistique,
  • gestion de projet,
  • communication,
  • administration.

Découvrez notre article pour connaître les meilleurs débouchés du secteur humanitaire qui pourraient vous permettre de retrouver le sens au travail.

Comment donner du sens à sa carrière sans travailler dans l’humanitaire ?

Si l’humanitaire est plutôt considéré comme un secteur fermé, il existe d’autres portes ouvertes pour retrouver le sens au travail. Vous pouvez par exemple vous orienter vers des métiers dans le secteur de l’ESS ou de la SocialTech. 

Qu’est-ce que l’ESS ?

L’Économie Sociale et Solidaire est, comme son nom l’indique, un système économique composé de différentes entreprises et structures qui adhèrent à des valeurs sociales et solidaires et agissent en ce sens. Pour être inclus dans l’ESS ces établissements doivent impérativement mettre la priorité sur les missions et non pas sur l’enrichissement personnel des dirigeants et salariés. C’est donc un secteur à contre-courant du système économique capitaliste dont font partie une grande partie des entreprises françaises et dans lequel le profit individuel est roi. L’Économie Sociale et Solidaire, de part ses objectifs, est un secteur dont le bien fondé n’est pas à prouver et qui permet, en l’intégrant, de retrouver du sens au travail.

Le secteur de l’ESS présent il des opportunités d’emploi plus importantes que l’humanitaire ?

Les chiffres fournis par le ministère des Finances sur ce secteur sont révélateurs : on compte 2 380 000 salariés qui travaillent dans l’ESS et 600 000 recrutements sont attendus à partir de 2020 afin de pallier les départs en retraite dans ce secteur. 

Quelles sont les structures de l’ESS qui recrutent ? 

Ils existe différentes structures qui embauchent dans l’Économie Sociale et Solidaire, certaines font même également partie du secteur de l’humanitaire puisque ce sont des domaines qui se rejoignent. Vous pourriez par exemple être embauché dans :

  • une association,
  • une mutuelle,
  • une coopérative,
  • une fondation,
  • une entreprise sociale et/ou solidaire. 

Ce secteur vous intéresse pour exercer un métier social et solidaire et enfin trouver du sens au travail ? Apprenez-en plus sur cette économie, ses enjeux et son accessibilité

Qu’est-ce que la SocialTech ?

La SocialTech est un mot-valise qui désigne l’acte d’utiliser la technologie afin d’impacter positivement la société à plus ou moins grande échelle. C’est une économie portée par des missions sociales et sociétales, le plus souvent mener grâce au numérique et qui visent à agir auprès, par exemple, des sans-abris, réfugiés, personnes en situation de grande précarité, personnes en situation de handicape, en exploitant la puissance des leviers digitaux et technologiques connus. 

Le secteur de la SocialTech présent il des opportunités d’emploi plus importantes que l’humanitaire ?

Ce secteur étant directement lié aux technologies et au numérique, ne connaît pas vraiment la crise et fait sans conteste partie des métiers d’avenir. S’orienter vers la SocialTech est donc une excellente stratégie pour allier sens au travail, utilité et débouchés. 

Lisez-nous pour connaître plus précisément quel est le rôle de la SocialTech dans l’environnement social et solidaire !

Perdu dans votre vie professionnelle ? Vous avez besoin d’être utile quotidiennement, mais vous ne savez pas vers quel secteur ni vers quel métier vous tourner ? N’oubliez pas que nos consultants bilan sont là pour vous éclairer et vous guider vers le choix le plus adapté à vos envies